Le forum a été mis en lecture seule. En savoir plus

600 millions d'euros pour renouveler les TET

Dans ce forum vous pouvez débattre au sujet des transports en France et dans le monde. Ce forum n'a pas vocation a être un défouloir de tous les problèmes des transports en commun en France, il existe d'autres sites internet pour cela. On peut parler des problèmes et des projets relatifs à ces modes de transports mais à condition que cela reste informatif et sans nulle polémique. Toute discussion ne respectant pas ces recommandations sera déplacée dans le forum "Pause Détente"
Avatar du membre
Freddy
Messages : 1550
Enregistré le : 06 avr. 2012, 15:54
Localisation : Asnières-sur-Seine

600 millions d'euros pour renouveler les TET

Messagepar Freddy » 09 juil. 2013, 09:09

600 millions d'euros pour renouveler les trains d'équilibre du territoire


Lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes ferroviaires le 2 juillet 2013, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a indiqué qu'une enveloppe de 600 millions d'euros pour renouveler le matériel roulant des trains d'équilibre du territoire (Corail, Intercités) serait annoncée par Jean-Marc Ayrault le 9 juillet, lors de son arbitrage sur le SNIT. L'appel d'offres de la SNCF devrait donc suivre. Le ministre a par ailleurs revu le calendrier de la réforme du rail.


Sous l'appellation "trains d'équilibre du territoire" se cachent les trains Corail, qui se sont aussi appellés Teoz. il 'agit de trains intercités pouvant être équiper de matériel roulant à 200 km/h. © N.A
L'information va soulager les constructeurs ferroviaires qui depuis deux ans, surveillent comme le lait sur le feu l'appel d'offres de la SNCF pour ses trains d'équilibre du territoire, les Corail et les Intercités.
Le 9 juillet, à l'occasion de son arbitrage sur le Schéma national d'infrastructures de transport (SNIT), Jean-Marc Ayrault devrait en effet annoncer une enveloppe de 600 millions d'euros dédiés à l'achat de nouveaux trains sur ces lignes-là.

C'est ce qu'a indiqué son ministre des Transports Frédéric Cuvillier, le 2 juillet à l'occasion d'une rencontre avec la presse spécialisée. Ce ne serait donc plus que les " 400 à 450 millions d'euros" annoncés par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg en janvier 2013, lors de la réunion du Comité Stratégique de la filière Ferroviaire dans la région de Valenciennes où sont implantés 60% des industriels français du rail. Dont Alstom et Bombardier Transport.

Théoriquement Alstom pourrait donc écouler ses trains Regiolis, Bombardier ses Regio 2N et CAF, ses Civity. Même si certains glissent que "le fournisseur est déjà choisi". Alstom... "On a bien compris que ce n'est pas une décision d'ingénieur mais une décision politique", commente une source proche du dossier.
Pour placer ses trains à deux niveaux et occuper ses 2 000 ouvriers de l'usine de Crespin (Nord) dans les prochaines années, Bombardier espère que l'Etat délèguera sa compétence TET aux régions qui en feraient des lignes TER améliorées, équipées de matériel roulant comme son Regio 2N.


Réforme ferroviaire : embouteillage parlementaire ou embouteillage de réformes ?

Toujours lors de cette rencontre avec la presse, Frédéric Cuvillier a revu le calendrier de la réforme ferroviaire : "Notre ambition est de saisir le conseil d'Etat avant fin juillet, en vue d'inscrire le projet de loi en conseil des ministres fin août pour un dépôt devant l'Assemblée nationale à l'ouverture de la session parlementaire en septembre. Nous visons toujours une entrée en vigueur au 1er janvier 2015. Mais il y a un embouteillage législatif et réglementaire...", a-t-il observé. L'examen par le Parlement pourrait donc prendre du retard.

Un embouteillage de réformes aussi, celle des retraites et celle du rail, et le risque pour le gouvernement de provoquer deux frondes sociales simultanées. "Il ne devrait pas avoir d'interférence, s'il y en a une, c'est qu'un raccourci aura été fait entre les deux réformes qui pourtant, n'ont rien à voir", a conclu le ministre avant de filer affronter les élus d'Aquitaine, de Midi-Pyrénées ou de Bretagne, très remontés contre les conclusions de la commission Mobilité 21 sur le SNIT et le coup d'arrêt des lignes à grande vitesse.

Mobilicités - 2 juillet 2013

Avatar du membre
Ver1976
Messages : 11707
Enregistré le : 28 mars 2010, 09:25
Trajet : Vigneux sur Seine -> Bobigny

Re: 600 millions d'euros pour renouveler les TET

Messagepar Ver1976 » 09 juil. 2013, 09:12

Un RER/Transilien n'est donc pas un TET ?
Image

Avatar du membre
Freddy
Messages : 1550
Enregistré le : 06 avr. 2012, 15:54
Localisation : Asnières-sur-Seine

Re: 600 millions d'euros pour renouveler les TET

Messagepar Freddy » 09 juil. 2013, 09:23

Un RER/Transilien n'est donc pas un TET ?
Ah bah non !! http://www.developpement-durable.gouv.f ... res-d.html

Les TET représentent à l’heure actuelle 40 lignes exploitées sous 4 marques différentes (Corail, Intercités, Téoz et Lunéa), soit 340 trains par jour, desservant 367 villes et utilisés par environ cent mille passagers quotidiennement. Il s’agit de trains de moyenne et longue distances qui assurent des missions nationales. Les trains spéciaux et les autotrains n’en font cependant pas partie.

Une convention spéciale lie l'opérateur à l'Etat pour faire vivre ces liaisons non rentables dans leur grande majorité.

Avatar du membre
BlueEdel91
Messages : 13196
Enregistré le : 20 oct. 2011, 17:09
Trajet : Lieusaint - Gare de Lyon, puis Gare de Lyon - Ligne 14
Contact :

Re: 600 millions d'euros pour renouveler les TET

Messagepar BlueEdel91 » 09 juil. 2013, 10:19

non rentables certes mais ultra nécessaires !
«Soyons réaliste,exigeons l'impossible».
OUI AUX DIRECTS SENART PARIS

Avatar du membre
Mounir
Messages : 5566
Enregistré le : 21 sept. 2010, 19:06
Trajet : Evry Val de Seine - Paris Gare de Lyon - Dijon
Localisation : Dijon (21)

Re: 600 millions d'euros pour renouveler les TET

Messagepar Mounir » 09 juil. 2013, 14:44

Sauf que les marques Téoz, Corail Téoz et Lunéa n'existent plus de nos jours ... Tout est regroupé dans l'activité "Intercités".
Image

Avatar du membre
Freddy
Messages : 1550
Enregistré le : 06 avr. 2012, 15:54
Localisation : Asnières-sur-Seine

Re: 600 millions d'euros pour renouveler les TET

Messagepar Freddy » 09 juil. 2013, 15:20

Tout est regroupé dans l'activité "Intercités".
Pour une meilleure lisibilité.

Tomo96
Messages : 271
Enregistré le : 17 févr. 2013, 12:28
Localisation : Courbevoie

Re: 600 millions d'euros pour renouveler les TET

Messagepar Tomo96 » 09 juil. 2013, 17:15

Question pour Freddy : est-ce que le Paris-Le Havre est rentable ?
J'ai entendu cela sur le web ou dans les conversations de voyageurs de la ligne...

Espérons qu'ils seront plus ambitieux que ce que l'article décrit... ils ne vont quand même pas acheter des Régiolis ou des Regio2N pour TOUTES les lignes... (je reconnais par contre que certaines lignes -celles du "Grand Bassin Parisien"- ont bien besoin de Regio2N, et que les lignes à faible trafic nécessitent seulement des Régiolis V200)
Remarque la Commission Mobilité 21 a évoqué la possibilité de "matériel neuf et plus performant" pour quatre radiales : Paris-Caen-Cherbourg, POLT, Paris-Clermont et Bordeaux-Marseille-Nice. Parlons-nous ici de Pendolinos aptes à 250 km/h sur lignes classiques ?
Mais elle a un peu vite oublié les liaison quasi-abandonnées, comme le Bordeaux-Lyon via Limoges et Montluçon (des Pendolinos sur infrastructures modernisées aux "standards XXIe siècle" -avec relèvements de courbes et de vitesse jusqu'à 220 km/h pour les trains non pendulaires + électrification- feraient l'affaire pour un coût relativement peu élevé -environ 3 à 5 Mds, à comparer aux 2 Mds de l'inutile Poitiers-Limoges-), ou encore les mythiques Aubracs et Cévenols (dont les lignes mériteraient d'être correctement entretenues et améliorées/électrifiées, avec des liaisons directes depuis Paris, complètant ainsi l'offre du Paris-Clermont).


Retourner vers « Les transports en France et dans le monde »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron