Le forum a été mis en lecture seule. En savoir plus

Ligne rouge sud - concertation

Dans ce forum vous pouvez débattre des transports en commun d'Île-de-France : RER, réseau Transilien, Métro, Tram. Ce forum n'a pas vocation a être un défouloir de tous les problèmes de transport en commun de l'Ile de France, il existe d'autres sites internet pour cela. On peut parler des problèmes et des projets relatifs à ces modes de transports mais à condition que cela reste informatif et sans nulle polémique. Toute discussion ne respectant pas ces recommandations sera déplacée dans le forum "Pause Détente"
Avatar du membre
tgv91
Messages : 11649
Enregistré le : 04 nov. 2005, 01:00
Trajet : Yerres - Gare de Lyon (Austerlitz)
Localisation : Brunoy

Ligne rouge sud - concertation

Messagepar tgv91 » 06 sept. 2012, 22:58

Du 13 septembre au 15 novembre 2012, la Société du Grand Paris revient vers les habitants pour une nouvelle étape de concertation.

Site bientôt ouvert : http://www.lignerougesud.fr/

L'agenda des réunions publiques : http://www.societedugrandparis.fr/actua ... -rouge-sud
-- D investissements et D Resultats, D Maintenant ! --
** Radio Ligne D, la 1ère radio 100% pub **
Vous habitez le Val d' Yerres => http://www.valdyerres.com !

FrancoisL
Membre de SaDur
Messages : 13571
Enregistré le : 12 sept. 2007, 02:00
Localisation : Paris

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar FrancoisL » 06 sept. 2012, 23:49

Je me note le 05/10 à Boulogne.
Image

Avatar du membre
remster
Equipe SaDur
Messages : 27968
Enregistré le : 09 janv. 2006, 01:00
Trajet : Cesson - Pont de Levallois M3 (parfois via Melun....)
Localisation : Cesson

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar remster » 07 sept. 2012, 00:28

Et le 22 octobre à Maisons-Alfort - Alfortville
Searching... ZYCK and destroy

Veni, vidi, sustínui...


Image

N'hésitez plus, inscrivez-vous et rejoignez-nous

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 07 sept. 2012, 06:48

Et pour Maisons-Alfort et Alfortville, ça se passe à Debussy, avenue Général de Gaulle, à côté de la Mairie de Maisons-Alfort, à quelques centaines de mètres de la gare centrale.
Image

Avatar du membre
remster
Equipe SaDur
Messages : 27968
Enregistré le : 09 janv. 2006, 01:00
Trajet : Cesson - Pont de Levallois M3 (parfois via Melun....)
Localisation : Cesson

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar remster » 07 sept. 2012, 21:33

Un peu de lecture ici
Searching... ZYCK and destroy

Veni, vidi, sustínui...


Image

N'hésitez plus, inscrivez-vous et rejoignez-nous

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 08 sept. 2012, 00:38

C'est un peu du réchauffé tout cela au moins pour le moment: 2010 ou 2011...
Image

Avatar du membre
tgv91
Messages : 11649
Enregistré le : 04 nov. 2005, 01:00
Trajet : Yerres - Gare de Lyon (Austerlitz)
Localisation : Brunoy

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar tgv91 » 11 sept. 2012, 22:24

Le site dédié à la concertation est ouvert : http://www.lignerougesud.fr
-- D investissements et D Resultats, D Maintenant ! --
** Radio Ligne D, la 1ère radio 100% pub **
Vous habitez le Val d' Yerres => http://www.valdyerres.com !

Avatar du membre
tgv91
Messages : 11649
Enregistré le : 04 nov. 2005, 01:00
Trajet : Yerres - Gare de Lyon (Austerlitz)
Localisation : Brunoy

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar tgv91 » 11 sept. 2012, 22:29

A consulter sans modération la gare de Vert-de-Maisons : http://www.lignerougesud.fr/le-vert-de-maisons

avec ses 39 min pour rallier St-Denis avec le Grand paris Express au lieu de 22 minutes aujourd'hui et ses 4 min 30 pour rallier la gare du RER D !!
-- D investissements et D Resultats, D Maintenant ! --
** Radio Ligne D, la 1ère radio 100% pub **
Vous habitez le Val d' Yerres => http://www.valdyerres.com !

Avatar du membre
Mounir
Messages : 5566
Enregistré le : 21 sept. 2010, 19:06
Trajet : Evry Val de Seine - Paris Gare de Lyon - Dijon
Localisation : Dijon (21)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Mounir » 11 sept. 2012, 22:35

Je cite "Elle offre des correspondances efficaces avec la ligne D du RER. " Moi je dis, publicité mensongère !!
Image

Avatar du membre
JonathanMM
Equipe SaDur
Messages : 5602
Enregistré le : 12 sept. 2009, 21:34
Trajet : Goussainville <-> Becon les Bruyères
Contact :

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar JonathanMM » 11 sept. 2012, 22:38

Je vous invite aussi à voir la carte interactive qui demande un mot de passe quand on clique sur une gare :D

Avatar du membre
remster
Equipe SaDur
Messages : 27968
Enregistré le : 09 janv. 2006, 01:00
Trajet : Cesson - Pont de Levallois M3 (parfois via Melun....)
Localisation : Cesson

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar remster » 11 sept. 2012, 23:32

C'est ici que se joue le drame
Le choix du site s’est fait en collaboration avec les communes d’Alfortville et de Maisons-Alfort. Quatre scénarios d’implantation de la gare souterraine ont été étudiés. La solution retenue permet aux deux villes de bénéficier d’une très bonne desserte de la gare. Elle offre des correspondances efficaces avec la ligne D du RER. Son accès est situé au niveau de l’actuel parvis de la gare RER, sur la commune de Maisons-Alfort.
On est sur une gare de correspondance avec une radiale et c'est uniquement les acteurs locaux qui décident de l'emplacement du point de maillage. Cette gare n'intéresse pas que que les locaux, elle intéresse tous les usagers du :RER: :D: et de la ligne :R:, qui pour le coup n'est plus mentionnée !
Searching... ZYCK and destroy

Veni, vidi, sustínui...


Image

N'hésitez plus, inscrivez-vous et rejoignez-nous

FrancoisL
Membre de SaDur
Messages : 13571
Enregistré le : 12 sept. 2007, 02:00
Localisation : Paris

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar FrancoisL » 12 sept. 2012, 00:13

et ses 4 min 30 pour rallier la gare du RER D !!
C'est sûr, c'est une "belle" correspondance. Mais il faut relativiser : les gains de temps sur les trajets de rocade sont tellement énormes (souvent des dizaines de minutes) par rapport à la situation actuelle que ces 4'30'' sont une goutte d'eau. Maintenant, il s'agit de s'assurer qu'il y aura des moyens de faire ça sans avoir une préparation d'athlète, càd des ascenseurs/escaliers roulants à haute disponibilité.
Ai par ailleurs reçu un dépliant vantant les mérites du projet et des concertations dans ma BAL ce soir même. Il était temps que le site soit up :-D
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 27 sept. 2012, 20:05

Ci-dessous un compte-rendu de récupération (c'est comme les matériaux issus du forage, on recycle)...
Mercredi soir 26 septembre se tenait une des réunions du processus de concertation, à Sèvres dans les locaux de la base nautique de l'Ile de Monsieur (en d'autres termes, à côté de la station tramway du Musée de Sèvres).

Cette réunion bien qu'intégrée dans le cycle des réunions publiques s'adressait plus particulièrement aux utilisateurs de la base nautique, soit 7 associations de voile, d'aviron, ... ce qui expliquait le faible nombre de personnes présentes. La réunion ouverte aux Sévriens s'était en effet tenue 2 jours auparavant.

Cette réunion a cependant permis de présenter un certain nombre d'informations sur l'avancement du projet.



Intervention de François Kosciusko-Morizet, maire de Sèvres
Après le traditionnel mot de bienvenue et un rappel des bonnes conditions de travail avec la Société du Grand Paris (SGP), maître d'ouvrage de la ligne, FKM rappelle les problématiques spécifuques de la base nautique: activités sportives des associations et stationnement des bateaux-logements.



Présentation du processus de concertation et d'enquête publique
Christian Garcia, chargé des relations institutionnelles SGP pour le Val-de-Marne, a le rôle de M. Loyal pour cette réunion. Il rappelle que l'enquête publique dans sa forme officielle se tiendra fin 2012 - début 2013, à la suite de cette concertation. Il rappelle également que l'île de Monsieur abritera un des 7 puits de départ des tunneliers qui seront utilisés pour le forage du tunnel.

Etienne Guyot, président du directoire SGP, indique que toutes les remarques et observations qui seront recueillies au cours de la concertation seront jointe au dossier d'enquête publique. Il mentionne également le fait que les emplacements des gares, des puits, des émergences (puits de secours), ... ont été définis en concertation avec les collectivités territoriales concernées (mairies, communautés d'agglomération).

Henri Watissee, garant de la concertation, rappelle l'historique de ce dialogue avec le public, notamment la tenue fin 2010 - début 2011 d'un important débat qui a mobilisé environ 17500 personnes au cours d'un certain nombre de réunions publiques. Par la suite, la concertation s'ets poursuivie avec les communes impliquées dans le cadre de comités techniques. On arrive maintenant à une phase de concertation publique pour laquelle la SGP a demandé à la CNDP (commission nationale du débat public, qui est une autorité adminstrative indépendante) la nomination d'un garant. M. Watissee rappelle enfin que l'information du public, comme celle de la CNDP, est une obligation pour le maître d'ouvrage.



Présentation de la Ligne Rouge Sud
Etienne Guyot présente d'abord les caractéristiques du réseau Grand Paris Express, qui sera constitué de 4 lignes: rouge (rocade autour de Paris + antenne vers CDG), bleue (prolongement de la ligne M 14 à Orly et à St Denis), verte (Orly - Massy - Saclay - Versailles - La Défense) et orange (Champigny / Noisy-Champs - St Denis - Nanterre). Cela représente la construction de 205 km de lignes et de 72 nouvelles gares, dont un certain nombre en correspondance avec des lignes existantes. Le but premier est de favoriser le transport de banlieue à banlieue "ce qu'on n'a jamais fait jusqu'à maintenant".

On pourra ici conseiller à M. Guyot de retrouver une carte du réseau ferroviaire d'il y a une centaine d'années, carte où il verra alors apparaître la petite ceinture, alors ouverte au trafic voyageurs, et la grande ceinture, tout autant ouverte au trafic voyageurs, et avec même dans certains cas, des gares pour le moins démesurées (Chennevières par exemple).

La mise en service de la Ligne Rouge Sud correspondra à:

- une importante diminution des temps de parcours: par exemple Champigny-Centre - Issy-RER parcouru en 27 minutes contre 86 aujourd'hui (successivement par les lignes bus 106, RER A, M 8 et RER C) ou Créteil - Noisy-Champs en 11 minutes contre 57 aujourd'hui (successivement par les lignes M 8, M 6 et RER A)

- une diminution de la charge des lignes radiales, 10 % sur les lignes RER A, B et E globalement, et 15 % sur les tronçons centraux des RER A et B

Le planning prévisionnel est le suivant:

- fin 2012 / début 2013: enquête publique
- fin 2013: déclaration d'utilité publique (DUP) permettant le recours aux expropriations
- fin 2013 / début 2014: travaux concessionnaires (déviation des réseaux eau, gaz, assainissement, télécommunications, etc)
- à partir de 2015: travaux proprement dits commençant par une éventuelle dépollution des terrains
- fin 2018: mise en service de la Ligne Rouge Sud

Une animation vidéo présente ensuite la ligne en mentionnant les emplacements des gares de façon plus précise que sur les documents habituels. Pour les gares qui concernent directement Vélizy :

- Pont de Sèvres - Ile Seguin sous le quai Georges Gorse, orientée nord-ouest - sud-est, au niveau du bâtiment à 3 branches situé à l'angle de la rue du Vieux Pont de Sèvres
- Châtillon-Montrouge sous la gare bus actuelle côté Montrouge

Isabelle Rivière, chargée des relations institutionnelles SGP pour les Hauts-de-Seine, continue la présentation.

La Ligne Rouge Sud aura une longueur de 33 km et desservira 16 gares dans 4 départements (92, 94, 93 et 77). On attend 35000 à 40000 voyageurs à l'heure de pointe, et 250000 à 300000 voyageurs par jour sur la ligne (un petit rappel des ordres de grandeur: la ligne RER A, c'est 1,1 million de voyageurs par jour, la ligne RER C, 550000 voyageurs par jour).

En dehors des gares, 2 installations importantes seront:

- le SMR (site de maintenance et de remisage) situé à Champigny et chargé du stationnement et de l'entretien des rames
- le SMI (site de maintenance des infrastructures) situé aux Ardoines (Vitry), où sont garés les trains de travaux et où sont conservés les matériels nécessaires à la maintenance des infrastructures (tunnels, gares, ...)

Les correspondances offertes par la ligne sont ainsi présentées: on peut noter que la correspondance avec la ligne R (Paris - Montereau / Montargis) ne figure plus dans les cartons.

Pour ce qui concerne Sèvres, la desserte est assurée par:

- la gare de Fort d'Issy, atteignable depuis les quartiers sud de Sèvres par la ligne Transilien N
- la gare du Pont de Sèvres
- et dans une phase ultérieure, la gare de St Cloud Transilien, atteignable depuis les quartiers nord par la ligne Transilien L.

Comme indiqué précédemment, l'emplacement de la gare du Pont de Sèvres a été défini avec la communauté d'agglomération GPSO. La concertation a été de mise pendant toute la durée d'élaboration du projet avec plus de 60 réunions de comités de suivi avec les collectivités uniquement dans les Hauts-de-Seine.

3 accès tunnelier sont à aménager dans les Hauts-de-Seine:

- un au départ de l'île de Monsieur, qui sera sorti à la gare de Clamart,
- un au départ de la gare de Clamart, qui sera sorti au parc Robespierre à Bagneux,
- un partant du même parc Robespierre, qui ressortira à Villejuif Louis Aragon

33 ha de terrain seront à acquérir (gares, puits, émergences) selon une procédure de négociation à l'amiable qui se déroulera jusqu'à 2016. La législation française impose également l'achat des parcelles en tréfonds (donc les sous-sols des terrains où seront creusés les tunnels).



Les travaux sur l'île de Monsieur
Guillaume Pons, chef de projet des sections Pont de Sèvres - Villejuif de la ligne rouge et Olympiades - Orly de la ligne bleue, indique que les rames utilisées seront à roulement fer (roues métalliques sur rail, et non pneu comme la ligne M 14) pour permettre l'atteinte des vitesses prévues. Il précise par ailleurs que la législation impose la présence de puits de sécurité (accès pompiers) tous les 800 mètres au maximum.

La nécessité de forer les 33 km dans un délai relativement court imposera le recours à 7 tunneliers travaillant en parallèle, et l'aménagement de 10 puits d'entrée et/ou de sortie de tunneliers.

Pour ce qui concerne le secteur de l'île de Monsieur, le puits de sécurité se situera entre la RD 7 (quais de Seine) et les premiers bâtiments de la base nautique, donc à l'extrémité nord du parking actuel.

Florence Castel, directrice de l'ingénierie environnementale et de la qualité, insiste sur quelques aspects environnementaux, en particulier, l'élaboration d'un schéma directeur d'évacuation des déblais pour prendre en compte cette logistique pour toutes les gares et pour tous les puits d'accès tunneliers.

Elle précise que, comme pour la construction de la base nautique en son temps, le risque inondation sera pris en compte lors du chantier de l'île de Monsieur. La requalification après travaux ira au-delà de la simple remise en état de la zone affectée. Tout le parking sera réhabilité et l'insertion paysagère de la ligne de tramway sera améliorée.

Guillaume Pons donne enfin quelques chiffres sur l'exploitation de la ligne:

- Pont de Sèvres - Noisy-Champs parcourus en 35 minutes
- un train toutes les 3-4 minutes en heure de pointe au début, intervalle pouvant être porté à 2 minutes

3 puits seront déblayés par voie fluviale, dont celui de l'île Monsieur. Après une éventuelle dépollution, les matériaux extraits à Sèvres pourraient constituer une base pour un comblement de carrières à Achères, Carrières sous Poissy et Argenteuil-Cormeilles.



Les questions de l'assemblée

(c'est juste une synthèse)

Problème des bateaux-logements
Dans le secteur de l'île de Monsieur, se trouvent un certain nombre de péniches qui sont présentes à demeure. Certaines devront être déplacées et amarrées à couple (en langage de terrien: garées en double file !) et ce pendant la durée des travaux, soit 2 à 3 ans.

La quantité de matériaux extraite en une journée devrait pouvoir être chargée dans une barge unique de 2500 tonnes. C'est donc une rotation quotidienne de cette barge qui est à planifier. Ceci devrait limiter les nuisances tant pour les bateaux-logements que pour les sportifs de la base nautique.

Le tunnelier fonctionnera 24h/24 5 jours sur 7, ce qui devrait éviter les mouvements le week-end.

Absence de correspondance avec la ligne T2
A terme, la ligne rouge ouest doublera le tracé du T2, la première assurant un transit rapide, l'autre une desserte plus fine. Mais aucune correspondance n'existera, même à terme, entre les 2 lignes. La seule possibilité sera, comme avec le métro aujourd'hui de traverser le pont de Sèvres à pied. Mais du fait du positionnement excentré de la gare, il faudra ensuite se rapprocher de celle-ci en suivant le quai Georges Gorse. Le temps de correspondance sera donc loin d'être négligeable.

D'ici à l'ouverture de la ligne rouge ouest, la correspondance ligne rouge sud - T 2 ne sera pas efficace pour rejoindre La Défense.

Mais pourquoi vouloir une correspondance entre 2 lignes qui vont au même endroit ? Bonne question... qui a permis de passer à un autre sujet.

Impact éventuel des travaux souterrains sur l'exploitation de la ligne T2 et sur le parking de la base nautique
Il n'y aura pas de transbordement des matériaux extraits par camion jusqu'à la berge (ce qui représenterait 150 à 200 camions par jour). Le chargement dans la barge se fera par l'intermédiaire d'un transbordeur passant soit en-dessous, sout au-dessus de la ligne T2. Le tramway ne doit donc pas être impacté.

Le fonctionnement du parking ne sera pas non plus impacté, à l'exception de celui du parking VIP situé au nord du parking payant, qui sera supprimé pendant les travaux.

Prolongement de la ligne rouge sud
Une fois la ligne lancée, il sera possible d'envisager l'extension de la ligne. Afin de faciliter l'exploitation de la ligne lors des ouvertures successives, les ouvertures devraient se faire dans le prolongement de l'existant, plutôt que par tronçons isolés: l'attrait de la ligne en sera plus important, et surtout il sera possible de profiter des installations SMI, SMR déjà en service. A priori, ce sont 6 tronçons qui devraient former la ligne complète.

FKM rappelle la demande du CG 92 pour avoir une ouverture rapide du prolongement vers La Défense, puis le nord du département.

Impact sur le projet Vogueo
Vogueo est le projet de navettes fluviales entre Suresnes d'un côté, Maisons-Alfort et Vitry de l'autre côté. La concertation récente a montré une très importante opposition des maires de Suresnes, St Cloud et Sèvres. Si la ligne 3 voit le jour, elle pourrait être limitée à Issy les Moulineaux et donc ne pas être concernée par les travaux.

Possibilité de réutilisation du terrain de l'île de Monsieur lors d'une phase de travaux ultérieure
Il est envisageable que la zone utilisée pour le lancement du tunnelier en direction du Fort d'Issy soit réutilisée lors de la création du prolongement vers La Défense. Les riverains repartiraient donc pour une nouvelle phase de 2 à 3 ans de travaux.

Pourquoi ne pas avoir positionné l'aire de chantier dans le Parc de St Cloud ?
Parce que le Ministère de la Culture y a mis son veto.

La ligne passera cependant sous le parc, en décrivant une large boucle pour bénéficier d'une pente adoucie pour rejoindre la gare St Cloud - Transilien. Quelques puits de secours seront positionnés dans le parc (en raison de la distance maximale de 800 m déjà évoquée).

Pourquoi ne pas réutiliser l'infrastructure du T2 pour construire le prolongement en direction de La Défense ?Parce qu'elle ne permettrait pas d'avoir une vitesse d'exploitation importante et parce que d'un point de vue légal la SGP a reçu pour mission de construire des lignes de métro et des gares.

Il y a eu un long aparté sur la saturation du T2. Le représentant de la RATP a rappelé que la ligne était à sa capacité maximale (une rame double toutes les 4 minutes). Quelqu'un a mentionné que l'estimation de la fréquentation avait été nettement trop faible.

Pourquoi ne pas positionner la gare de St Cloud (ou au moins une gare) au niveau du pont de St Cloud ?
FKM indique qu'il faudrait alors construire des parkings à proximité (cette nécessité de parking associé aux gares n'a pas été mise en avant lors du débat de 2010-2011: il avait été prévu que les gens aient leur correspondance avec une autre ligne de transport en commun, ou bien terminent leur trajet à pied ou à vélo).

Le représentant du domaine national de St Cloud précise qu'il est hors question de construire un parking dans le domaine !
Image

Avatar du membre
tgv91
Messages : 11649
Enregistré le : 04 nov. 2005, 01:00
Trajet : Yerres - Gare de Lyon (Austerlitz)
Localisation : Brunoy

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar tgv91 » 28 sept. 2012, 12:29

une diminution de la charge des lignes radiales, 10 % sur les lignes RER A, B et E globalement, et 15 % sur les tronçons centraux des RER A et B
Et pour la :D: ? une augmentation ?
-- D investissements et D Resultats, D Maintenant ! --
** Radio Ligne D, la 1ère radio 100% pub **
Vous habitez le Val d' Yerres => http://www.valdyerres.com !

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 28 sept. 2012, 20:23

Cela n'a pas été évoqué. Je suppose qu'on en saura plus, comme pour la correspondance avec la :R: , le jour de la réunion à Maisons-Alfort...
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 03 oct. 2012, 14:55

Histoire de vous donner une idée de ce qui vous attend le 22/10...
http://www.lignerougesud.fr/wp-content/ ... -Marne.pdf
Tout rapport avec un président existant serait évidemment purement fortuit.
Image

Avatar du membre
Freddy
Messages : 1550
Enregistré le : 06 avr. 2012, 15:54
Localisation : Asnières-sur-Seine

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Freddy » 03 oct. 2012, 15:18


Avatar du membre
Freddy
Messages : 1550
Enregistré le : 06 avr. 2012, 15:54
Localisation : Asnières-sur-Seine

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Freddy » 03 oct. 2012, 15:29

Et le 22 octobre à Maisons-Alfort - Alfortville
Tiens, je suis dispo .... :roll:

Avatar du membre
remster
Equipe SaDur
Messages : 27968
Enregistré le : 09 janv. 2006, 01:00
Trajet : Cesson - Pont de Levallois M3 (parfois via Melun....)
Localisation : Cesson

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar remster » 04 oct. 2012, 00:49

Moi aussi :twisted:
Searching... ZYCK and destroy

Veni, vidi, sustínui...


Image

N'hésitez plus, inscrivez-vous et rejoignez-nous

FrancoisL
Membre de SaDur
Messages : 13571
Enregistré le : 12 sept. 2007, 02:00
Localisation : Paris

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar FrancoisL » 05 oct. 2012, 23:31

Bon, sur chaude recommandation du régional de l'étape à l'issue de l'opus boulonnais, je me note le 22/10 :mrgreen:
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 06 oct. 2012, 00:26

Et il y aura même peut-être des questions qui sortent de l'ordinaire, des questions métaphysiques, des questions incompréhensibles..
Image

Avatar du membre
remster
Equipe SaDur
Messages : 27968
Enregistré le : 09 janv. 2006, 01:00
Trajet : Cesson - Pont de Levallois M3 (parfois via Melun....)
Localisation : Cesson

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar remster » 06 oct. 2012, 09:50

IL était encore là ?
Searching... ZYCK and destroy

Veni, vidi, sustínui...


Image

N'hésitez plus, inscrivez-vous et rejoignez-nous

Avatar du membre
Tholdor
Messages : 814
Enregistré le : 16 déc. 2008, 20:32
Trajet : Melun / Paris via RER D ou Transilien R

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Tholdor » 06 oct. 2012, 12:22

Je serai peut être là aussi :-)
Yo Les Vieux !
Membre SaDur

FrancoisL
Membre de SaDur
Messages : 13571
Enregistré le : 12 sept. 2007, 02:00
Localisation : Paris

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar FrancoisL » 06 oct. 2012, 12:33

IL était encore là ?
Oui. Mais il y avait des interférences qui ont perturbé la bonne perception de la pensée :oops:
Image

Avatar du membre
Tholdor
Messages : 814
Enregistré le : 16 déc. 2008, 20:32
Trajet : Melun / Paris via RER D ou Transilien R

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Tholdor » 06 oct. 2012, 13:27

La ligne R, oubliée du grand Paris ?

Mesdames messieurs,

Je n'évoquerai pas ici le choix de la gare de correspondance entre la D et le grand Paris, les habitants d'ici le
feront mieux que moi qui suit un Melunois.

Je suis un client quotidien de la ligne Transilien R. Et sur cette ligne nous sommes près de 70000 voyageurs.
Pour rappelle cette ligne dessert toutes les gares entre Laroche Migennes, Montereau, Montargis et Melun préfecture de Seine et Marne en pleine essor démographique.
Sur ces 70000 voyageurs, près des deux tiers, soit 45000 voyageurs empruntent la :R: pour se rendre, dans le cas
de leur travail en dehors du territoire parisien (en petite courronne pour être explicite).

Ce sont donc 45000 voyageurs directement concernés par le métro automatique du Grand Paris. Sans compter d'autres milliers
nouveaux voyageurs qui existeront dans quelques années. C'est donc l'équivalent d'une ville comme Vincennes qui
quotidiennement empruntent le Transilien R pour aller travailler en proche banlieue.
C'est pas moi qui l'invente, c'est les comptages de la SNCF pour le compte du STIF réalisés en 2009.

Dans l'état actuel du projet, la ligne rouge/sud du grand Paris ne garanti aucune correspondance en gare du Vert de Maison avec la ligne R.
Pourtant, ladite ligne R emprunte les voies de cette gare, systématiquement.
Pour l'instant aucun train de cette ligne R ne déssert Vert-de-Maison.
Mais il est techniquement possible de le faire. Immédiatement en gare de Maison Alfort, et avec quelques menus travaux en gare de Vert de Maison (à savoir le rippage d'une voie de service et la mise au norme d'un quai pour les UM2) pour un cout ultra-modeste.

Si vous annoncez ici que la ligne R n'aura pas sa correspondance, vous insultez les Seine et Marnais.
Car pendant la réunion du Grand Paris à Melun en 2009, il avait été garanti et promis, schémas à l'appui,
la correspondance avec la ligne R.

Si vous annoncez que les usagers de la R devront prendre un RER D à Gare de Lyon pour changer au Vert de Maison,
aucun d'entre eux ne le fera, car ils perdront au change (plus de 15 minutes) , et si ils le faisaient réellement,
ils viendraient saturer des trains déja hyper-saturés de la D sur ce tronçon.
Nous serions ainsi la seule ligne Transilien à ne posseder aucune correspondance avec le GP.
La moitié de la Seine et Marne serait condamnée à regarder mélancoliquement ces super-métros futuristes.
Et si le pire venait, à savoir la mise en terminus de la :R: à Bercy (comme nous le craignons depuis toujours), vous
seriez responsables de la destruction d'emploi, de la galère quotidienne des transports et de la colère des usagers de la R

Usagers qui, sont près à tout faire pour garder leurs conditions de services au beau fixe.
Ils bloqueront les voies, sans hésitation, ils ne paieront plus leur passe NAVIGO, ils manifesteront par milliers.

QUESTION:
Pouvez vous nous garantir la correspondance en gare de Vert de Maison, entre le GP et la ligne R ?
Voila la question que j'ai rédigé, avec l'appui de mes voisins de transports de la :R: depuis 1 mois.
J'ai pu interroger l'équivalent d'une voiture de Z5600 à ce sujet, ils sont tous d'accord avec ma question.
Yo Les Vieux !
Membre SaDur

Avatar du membre
remster
Equipe SaDur
Messages : 27968
Enregistré le : 09 janv. 2006, 01:00
Trajet : Cesson - Pont de Levallois M3 (parfois via Melun....)
Localisation : Cesson

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar remster » 06 oct. 2012, 13:55

:coool:
Searching... ZYCK and destroy

Veni, vidi, sustínui...


Image

N'hésitez plus, inscrivez-vous et rejoignez-nous

Avatar du membre
pina
Membre de SaDur
Messages : 485
Enregistré le : 22 déc. 2007, 01:00
Localisation : Louvres

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar pina » 06 oct. 2012, 14:36

Bravo le jeune!!

contente de te retrouver. Nous avons besoin de renfort plus que jamais!

A bientôt

une nordiste

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 06 oct. 2012, 23:23

Quelques petites pinailleries:
Laroche, Joigny, Sens, jusqu'à Villeneuve/Y. ce sont les TER Bourgogne, et là je n'ai pas entendu parler de correspondance avec le GPX (ça va être encore un incident diplomatique avec la Région Bourgogne)
Je n'ai pas tout compris sur l'aménagement minimal de Vert de Maisons pour faire les arrêts de la R
Le débat GPX date de 2010-2011. Quelle est cette réunion de 2009 ?
La sortie sur Bercy me paraît un peu hors sujet. L'absence de correspondance, c'est un changement d'avis de la SGP: le terminus Bercy ce serait une décision SNCF / STIF.
Si on réflechit juste un peu au-delà de 2018, on pourrait avoir une ligne R qui englobe la Vallée avec les branches Melun et Malesherbes...Finalement, il n'y aura pas tant de monde que ça pour faire la correspondance :arrow: :arrow:
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 09 oct. 2012, 08:54

A propos de la réunion de Boulogne:
Le Grand Paris avance !
On relèvera quelques perles:
Elle desservira Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt au niveau du Pont-de-Sèvres et Saint-Cloud à dater de 2018.
Issy et Boulogne, oui, on peut encore y croire. St Cloud, à mon avis, ce n'est pas la peine.
La ville ne paie pas, on ne peut que s’en féliciter ! La ligne rouge va franchir deux fois la Seine uniquement pour desservir Boulogne-Billancourt. Nous avons réussi à obtenir cela et il faut s’en féliciter.
Pour aller d'Issy vers St Cloud, le trajet intuitif passe sous la RD 7 et ne franchit pas la Seine. A la surface certes, mais à 25-30 m de profondeur, la ligne droite n'est-elle pas le plus court chemin. Il y a la Seine au-dessus, mais on nous a expliqué pendant la réunion que la nappe phréatique était de toute façon à très faible profondeur. Alors ?
Quant à la personne à gauche de la table présentée en légende comme membre de la SGP, il s'agit du garant de la concertation, une personnalité donc totalement indépendante de la SGP.
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 10 oct. 2012, 14:23

Projet Grand Paris Express - Concertation Ligne Rouge Sud
Réunion du 5 octobre 2012 à Boulogne

Boulogne, Hôtel de Ville, 20 heures


Christian Garcia, SGP, chargé des relations institutionnelles dans le Val-de-Marne

Christian Garcia introduit la réunion, précisant qu’il s’agit de la 3e réunion dans le département des Hauts-de-Seine, après celle de Sèvres (24 septembre) et celle d’Issy (25 septembre).


Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne, président de GPSO
Pierre-Christophe Baguet remercie de leur présence Pierre-André Peyvel, préfet des Hauts-de-Seine, Hervé Marseille, maire de Meudon, et d’autres personnalités. Il souhaite la bienvenue aux participants dans la salle du Conseil municipal, lieu de débat par excellence.

Il précise que les équipes de la Ville et de la communauté d’agglomération GPSO travaillent depuis 2 ans à l’arrivée du Grand Paris Express.

Le Contrat de Développement Territorial (CDT) de l’agglomération GPSO est aujourd’hui validé, il sera soumis à enquête publique début 2013 avant d’être définitivement voté.

Il annonce que la gare du Pont de Sèvres aura 2 accès, un côté Pont de Sèvres, l’autre Quai Georges Gorse à proximité du Square Com. GPX constitue un atout pour l’environnement, la qualité de vie, mais aussi pour l’emploi, …

Il note que, ces derniers jours, il y a une cacophonie avec l’absence du milliard d’euros de la programmation budgétaire triennale et en parallèle l’assurance de Cécile Duflot que rien n’était remis en cause.

Il termine son intervention en posant 2 questions :
Question 1 : quelle est la situation financière exacte du projet ?
Question 2 : sera-t-il possible d’attribuer le nom de « Pont de Sèvres – Ile Seguin » à la gare ?


Christian Garcia

Christian Garcia rappelle que la phase actuelle de concertation prépare l’enquête publique qui se tiendra dans quelques mois.


Etienne Guyot, SGP, président du directoire

Etienne Guyot mentionne la présence de Pierre-Alain Jeanneney et Didier Bense, membres du directoire. Il présente ensuite les personnes présentes à la tribune, soit de droite à gauche pour l’auditoire :
• André Santini, député-maire d’Issy les Moulineaux, président du conseil de surveillance de la SGP
• Isabelle Rivière, chargée des relations institutionnelles dans les Hauts-de-Seine à la SGP
• Guillaume Pons, directeur du projet pour la ligne rouge sud entre Pont de Sèvres et Villejuif ainsi que pour la ligne bleue entre Olympiades et Orly à la SGP
• Florence Castel, directrice de l’ingénierie environnementale et de la qualité à la SGP
• Henri Watissée, membre de la commission nationale du débat public (CNDP), garant de la concertation publique

Il rappelle que toutes les contributions seront reprises dans un bilan de la concertation qui sera joint au dossier présent dans les Mairies lors de l’enquête publique. Ce dossier d’enquête publique fait déjà 80 cm et 35 kg. Certains points issus des contributions ne figureront cependant pas dans le dossier quand ils se contentent d’évoquer certains points techniques (demande d’un escalier mécanique à tel endroit par exemple).

Le Grand Paris avance. Ce soir, c’est la 6e réunion sur 21. Les négociations des CDT se poursuivent également. Le gouvernement souhaite poursuivre le projet, mais sous une forme phasée pour tenir compte des contraintes budgétaires en définissant les échéances et en sécurisant les financements : fiscalité, emprunt, dotation en capital, participation des collectivités locales.

L’étude de phasage permettra de déterminer ce que sont les différents besoins de financement en fonction des sources et des échéances.


André Santini, SGP, président du comité de surveillance, maire d’Issy les Moulineaux

« La politique, c’est l’art d’empêcher les gens de s’occuper des problèmes qui les intéressent » (Paul Valéry). La SGP fait la démarche inverse en favorisant la concertation.

Le Grand Paris fonctionne, et il respecte les délais en répondant aux attentes. Ce sera « une des dernières grandes œuvres que notre pays sera capable de réaliser ».

Sur un plan local, GPSO bénéficiera de 3 gares et GPX assurera un lien jusqu’à l’est de Paris.


Henri Watissée, garant de la concertation

Entre septembre 2010 et janvier 2011, durant les 4 mois du débat public du Réseau de transport du Grand Paris, se sont tenues 56 réunions de débat, impliquant 17500 participants.

Puis se sont tenus des comités de pilotage et des réunions publiques d’information dans les communes.
Il rappelle que la CNDP est saisie en amont des grands projets par les maîtres d’ouvrage. Elle continue à être informée des modalités de la poursuite du dialogue avec le public.

Il liste les 4 valeurs qui président à l’action de la CNDP : neutralité, transparence (tous les débats sont enregistrés et retranscrits), débat argumenté, égalité de traitement.

Le rôle du garant est de veiller au bon fonctionnement de la concertation. Il dressera un bilan de la concertation à la fin.


Le Grand Paris Express

Etienne Guyot

Le réseau GPX sera composé de 4 nouvelles lignes de métro automatique, soit un total de 205 km, 72 gares, dont des correspondances avec les 3 aéroports et les gares TGV présentes ou futures.

L’objectif premier est de favoriser le transport de banlieue à banlieue. La Ligne Rouge Sud favorisera les déplacements entre les logements [à l’est] et les emplois [à l’ouest].

2 exemples du raccourcissement des temps de parcours :
• Champigny-Centre – Issy RER : 27 minutes au lieu de 86
• Créteil – Noisy Champs : 11 minutes au lieu de 57

L a mise en service de la ligne rouge sud devrait diminuer la charge globale de 10 % sur les lignes RER A, B et E, et la surcharge en heures de pointe de 15 % en heures de pointe sur les lignes RER A et B, M 4, 6, 7, 9 et 13.

Les principales échéances du projet sont les suivantes :
• Fin 2012-début 2013 : enquête publique
• Fin 2013 : DUP et début des travaux (déviation des réseaux concessionnaires)
• 2015 et au-delà : dépollution, tunneliers, génie civil (tunnels, SMR, SMI, autres éléments), matériel roulant, essais, …
• Fin 2018 : mise en service


Vidéo de présentation

En raison d’un incident technique, la vidéo n’a pas pu être projetée !


Présentation de la Ligne Rouge Sud

Isabelle Rivière

La Ligne Rouge Sud, entre Pont de Sèvres et Noisy-Champs, ce sont 33 km de ligne, 16 gares, 22 communes et 4 départements desservis, 1 million d’habitants concernés, et un trafic de 35 à 40 000 voyageurs en heure de pointe.

Dans le Val-de-Marne, les 10 gares ciblées par l’association Orbival ont été reprises telles quelles.
Dans les Hauts-de-Seine, 5 gares seront créées, dont 3 concernent GPSO. A terme, Boulogne sera desservie à la fois par St Cloud-Transilien, Issy-RER et Pont de Sèvres.

Sur l’ensemble de la Ligne Rouge, 104 rames seront nécessaires.

Le SMR (site de maintenance et de remisage, où sont entretenues et garées les rames) et le PCC (poste de commande et de contrôle) se trouveront à Champigny, le SMI (site de maintenance industrielle, où sont assurés le stockage des pièces nécessaires à la maintenance et le garage des trains de travaux) se trouvera aux Ardoines (Vitry).
57 accès pompiers sont prévus.

La concertation est absolument indispensable sur un projet de cette ampleur. Elle s’appliquera de la même façon sur toutes les lignes SGP.
Ont été réunis 44 comités de pilotage (regroupant élus, partenaires et SGP), et 104 comités techniques (regroupant services techniques des villes et SGP).
800 réunions ont été organisées sur l’ensemble des 57 gares.
Un partenariat s’est développé entre Etat, Région, départements, communes, EPCI (établissements publics de coopération intercommunale, donc communautés d’agglomération, de communes, …) et partenaires dont la RATP, la SNCF, RFF, le STIF.

33 ha de terrain en surface devront être acquis pour la création de la Ligne Rouge Sud. La plupart des ouvrages ont été placés sur le domaine public. Pour le domaine privé, le but est de recourir le moins possible à l’expropriation.
Le tunnel du GPX sera principalement réalisé en sous-sol (sic) et le plus souvent à grande profondeur.


GPX auprès de chez vous

Guillaume Pons

Le rayon d’influence directe d’une gare est estimé à 800 mètres. Il augmente par les correspondances :
• St Cloud Transilien sera accessible par bus depuis Boulogne.
• Issy RER (Place Léon Blum) pourra également être rejointe par bus.
• Pont de Sèvres peut être rejointe par différents moyens de transport.

Florence Castel

Plusieurs enjeux environnementaux apparaissent :
• Le caractère inondable de la zone et la proximité de la nappe phréatique, utilisée pour l’industrie ou la géothermie. Il faut donc éviter tout transfert vers la nappe (très proche du sol)
• Des fouilles archéologiques préventives pourraient être nécessaires sur Pont de Sèvres.

Guillaume Pons

Parmi les autres contraintes on peut noter :
• Les fondations profondes des bâtiments (souvent des pieux à plusieurs dizaines de mètres de profondeur)
• Le franchissement de la Seine
• La montée vers St Cloud à gravir en pente douce

L’addition de ces contraintes et de la nécessité de créer la correspondance avec la ligne M 9 et les lignes bus du Pont de Sèvres et de desservir les quartiers sud de Boulogne ont conduit à positionner la gare sous le quai Georges Gorse.

La gare elle-même (quais) se trouve sous le bâtiment à 3 ailes (sur le quai, entre le Pont de Sèvres et la rue du Vieux Pont de Sèvres). L’accès Pont de Sèvres se trouve devant les tours Vendôme. Un autre accès se trouve quai Georges Gorse au-delà de la rue du Vieux Pont de Sèvres. Une passerelle pourra être construite en direction de l’île Seguin pour constituer un 3e accès.

La profondeur des quais est de 28 mètres, un niveau mezzanine se trouve au-dessus, puis on remonte vers le souterrain donnant accès au métro M 9 Bus côté ouest ou vers la sortie côté est.
La construction de la gare se fera à ciel ouvert.

Les gares sont toutes accessibles, comme les trains, aux PMR.
Entre les gares se trouvent les puits de sécurité et les accès pompiers, situés tous les 800 m.

La construction du tunnel se fera par l’intermédiaire de 10 puits (en entrée et/ou en sortie). 7 tunneliers seront utilisés, permettant chacun la construction d’environ 3 km de tunnel par an.
3 des 7 puits de départ pourront voir leurs déblais évacués par voie d’eau.

Florence Castel

Un schéma directeur est d’ores et déjà élaboré pour l’évacuation des déblais.
Pour ce qui concerne Pont de Sèvres, l’évacuation sera réalisée par voie fluviale.
Les bruits seront réduits à la source et par mise en place d’éléments acoustiques. Les opérations sonores feront l’objet d’une programmation stricte.

Guillaume Pons

Pour ce qui est des performances du système, le trajet Pont de Sèvres – Noisy-Champs sera effectué en 35 minutes contre plus d’une heure aujourd’hui.

Au départ, il devrait y avoir un train toutes les 3-4 minutes aux heures de pointe, mais cette fréquence pourrait monter à 2 minutes à terme.

Questions - Réponses

Q (habitant de Sèvres) : Les grilles d’aération sont regroupées avec les puits de ventilation. La présentation montre une grille de 3 m par 3 m. Or les documents de la concertation parlent de grilles de 400 m2 situées sur les trottoirs.

Q : Quels volumes pour la gare ?


Guillaume Pons : les grilles de ventilation font en fait 40 m2 et non 400 m2.
Les gares sont encore en étude de définition. Les schémas fournis ne montrent que le fonctionnement de la gare.
• Sur l’accès Rives de Seine, l’édicule prévu a une surface d’environ 200 m2.
• Sur l’accès principal, la surface émergente est d’environ 1000 m2. Une verrière permet un éclairage zénithal dans la zone entre surface émergente et partie souterraine

Q (habitant du XVe) : la correspondance entre M 9 et Ligne Rouge Sud (LRS) sera en particulier utilisée pour les gens partant de Marcel Sembat pour rejoindre GPX
Or, on annonce un temps de correspondance de 5 minutes entre M 9 et LRS. Aujourd’hui, seule la correspondance Montparnasse M 4 x M 6 dépasse 4 minutes. C’est donc une correspondance très longue.
La correspondance côté ligne M 9 se fait au niveau de la salle des billets. Peut-on avoir un accès direct aux quais de la ligne M 9 sans monter et descendre ?

Q : l’intervenant regrette l’absence de prise en charge des marchandises sur la LRS en particulier quand elle en correspondance avec les lignes de tramway (par exemple T3 où des tests de Tramfret ont été réalisés il y a quelques mois)


Etienne Guyot : la question des marchandises a été étudiée. Mais la fréquence à terme sera d’un métro toutes les 2 minutes en heure de pointe. Le parti a donc été pris de ne pas grouper les flux voyageurs et marchandises. Et la nuit, il y aura entretien de l’infrastructure, elle ne sera donc pas disponible.

Guillaume Pons : le temps de correspondance M 9 x LRS est bien de 5 minutes. Cela devrait être équivalent à la correspondance M 9 Havre-Caumartin et RER A Auber. Il faut un lien efficace à la fois vers la M 9 et la gare routière. Tous les bâtiments aux alentours ont leur fondation dans la craie à 30-35 m de profondeur. La remontée entre LRS et M 9 se fait en oblique et non vertical + horizontal. Le STIF a rappelé que les correspondances devaient être travaillées pour les rendre les plus efficaces possible.

Q (rameur à la base nautique de l’Ile de Monsieur) : 1 million de m3 de déblais sont à évacuer. Comment les activités des clubs pourront-elles se poursuivre ? déjà Vogueo pose problème. On n’a finalement aucune idée des modes d’évacuation.

Q 1 : participation financière de la Ville de Boulogne ?
Q 2 : projets immobiliers annexes ?
Q 3 : correspondance entre LRS et Voguéo ?


Florence Castel : la réunion de l’île de Monsieur le 26 septembre a permis de poser les problèmes. Tant pour le tunnelier (Ile de Monsieur) que pour la gare du Pont de Sèvres, l’évacuation se fera par voie fluviale. Il y aura une barge par jour à l’Ile de Monsieur. La limitation d’usage sera réduite au maximum. Des mesures de compensation seront par ailleurs mises en œuvre. Pour Pont de Sèvres, ce sera également une barge par jour au maximum.

Pierre-Christophe Baguet : la participation de la ville est nulle. Le financement se fera par les impôts nationaux.
Le Contrat de Développement Territorial (CDT) a été présenté au préfet de région le 25 septembre dernier. Il sera validé ultérieurement, probablement d’ici décembre. L’enquête publique aura lieu au 1er trimestre 2013.
Aucune densification n’est prévue dans les 400 m autour de la gare. Des projets culturels se trouvent sur l’Ile Seguin (pôle musical et pôle d’art contemporain).

Michèle Chevrant-Breton (STIF, Direction des Projets d’Investissement) : Voguéo a été testé sur 5 escales dans Paris [NDR : il y avait 2 escales dans le Val-de-Marne].
Les élus ont souhaité que le tracé soit étendu sur les Hauts-de-Seine et sur le Val-de-Marne. Au terme de la concertation, il apparaît 2 possibilités : poursuite jusqu’à Suresnes via le bras nord de l’île Seguin (moyennant accord du Service de Navigation de la Seine) ou arrêt à Issy.
La correspondance éventuelle avec Voguéo sera étudiée.

Q (Administrateur de l’association Environnement 92 à St Cloud) :
Q1 : le tracé actuel impactera St Cloud. Il faudrait que la population de St Cloud soit consultée, que la position des accès de secours soit définie dans le parc de St Cloud.
Q2 : La position de la gare n’a pas été partagée par la population, ...
Q3 : audit du budget prévisionnel SGP

Q (Habitant d’Issy les Moulineaux) :
Q1 : recours aux modes doux autour des gares. Peut-on d’ores et déjà développer les circulations douces autour des futurs sites ? La situation actuelle est assez difficile.
Q2 : La question des marchandises a été rapidement éludée. Comment transporter des valises à roulette, des Caddies, mais même seulement des colis… dans le métro ? Le sujet mériterait d’être plus profondément étudié. Transport des vélos ?


Etienne Guyot : la concertation du tronçon ouest, pont de Sèvres – Les Grésillons, concernera les gens de St Cloud

Guillaume Pons : dans le domaine de St Cloud, le travail a été fait avec le domaine de St Cloud dans le cadre d’une convention de partenariat. Il faudra 2 puits, implantés dans des clairières (anciennes serres de Montretout et en retrait de l’allée de Chartres où les arbres sont atteints de maladie. La SGP finance une expertise phytosanitaire dans ce 2e secteur). Des études seront financées pour réduire la mortalité des arbres du Parc de St Cloud.

Pierre-Alain Jeanneney, membre du directoire de la SGP : la SGP, établissement public d’état, est déjà soumise à un contrôle d’une autorité dédiée, des ministères de tutelle, et du conseil de surveillance. Des questions sur les coûts apparaissent donc périodiquement. Cécile Duflot a demandé à ce qu’on étudie l’ensemble des projets GPX.

Ghislaine Senée, administratrice du STIF : les circulations douces sont à privilégier pour l’accès aux stations. L’offre Véligo devrait représenter 20000 places à l’horizon 2020.

Isabelle Rivière : la question des circulations douces est d’ores et déjà étudiée pour la gare du Pont de Sèvres en particulier.

Q (habitant de Boulogne) : où se passe l’évacuation des déblais de la gare ? « En face » comme cela a été indiqué c’est le quai Le Gallo où il y a déjà une pétition qui circule pour lutter contre les nuisances d’une plateforme de chargement

Q (habitante de Boulogne) : problème de l’accès Pont de Sèvres où il faut traverser par le souterrain. En fait, tous les gens traversent les chaussées. D’autre part, le forum du Pont de Sèvres est inaccessible quand on est chargé.


Guillaume Pons : le transbordement se fera au niveau du quai Georges Gorse. Le passage en fluvial permet d’éviter le passage de 13000 camions dans le secteur de Pont de Sèvres.

Pierre-Christophe Baguet : la pétition est déjà connue en Mairie et il y a eu une rencontre avec l’initiateur de la pétition. Les transbordements du quai Le Gallo commencent dès 5 heures du matin et les voiries sont salies. Ports Autonomes de Paris doit s’assurer du respect des contraintes.
Pour ce qui concerne la gare, le transbordement devrait se faire en amont du pont de Sèvres, peut-être vers le Square Com.

Guillaume Pons : l’accès principal à la gare impose la traversée du rond-point du pont de Sèvres. Le but est de sécuriser cet accès. Côté Rives de Seine, aucun problème ne se pose puisqu’on arrive sur le trottoir du quai Georges Gorse. Côté passerelle Ile Seguin, il n’y a pas de problème non plus.

Q (employée de GE Capital): sa société déménage en 2014 dans le secteur du pont de Sèvres. Quel impact pour les salariés qui arrivent ? Que faire pour la ligne M9 qui est lente et saturée ?

Q (habitant de Boulogne) : est-ce que les travaux entraîneront à la fin une modification de la circulation des voitures ?

Q (Daniel Mouranche, AUT, Val de Seine Environnement, Meudon) : point relatif à l’intermodalité de surface. Le bus 389 ne fonctionne toujours pas pour la desserte du Trapèze. La RD 1 et la RD 7 devraient être passés à 2 x 2 voies. Que fait la SGP pour lutter contre cette aberration ? Enfin, la personne demande l’insertion du tract de l’association dans le dossier d’enquête publique.


Le Directeur de la Voirie, Conseil Général des Hauts de Seine : le projet RD 1 (rive droite) sera revu en fonction de l’installation de la gare. Concertation et enquête publique seront à l’ordre du jour. Le CG 92 a par ailleurs défini un schéma directeur des circulations douces avec un budget spécifique de 3 M EUR.

Guillaume Pons : pendant la phase travaux, il y aura des phasages complexes qui permettront le maintien de la circulation. Ensuite, les travaux effectués sont compatibles avec le schéma existant.
Pour les tours du Pont de Sèvres en cours de rénovation (ouverture 2014), les nuisances du chantier seront limitées au maximum et une communication projet renforcée sera mise en place.

Henri Watissée : pour St Cloud, il y a eu un débat public pour définir le tracé et les gares. Le tronçon Pont de Sèvres – La Défense fera l’objet d’une concertation ultérieure. Aucun cahier d’acteur n’est prévu, il n’est donc pas possible de publier le tract de Val de Seine Environnement sur le site du projet.

Ghislaine Senée : Le travail avec la SGP se fera pour garantir la cohérence de la LRS avec le réseau existant. Une concertation aura lieu en 2013 pour définir la future offre de bus.

Q (Yves Boutry, AUT, administrateur de la RATP) : quel impact de la correspondance LRS sur la ligne M 9. Qui finance les travaux côté RATP ? Le fait qu’on fasse des travaux dans la station de métro n’impose-t-elle pas de la rendre accessible ?

Q (Carmelo P.) : la SGP doit-elle penser aux flux réels ou à des flux virtuels ? Par ailleurs, il faudrait favoriser l’aménagement du tramway Pont de Sèvres – Versailles [NDR : je ne garantis pas la retranscription exacte des 2 questions]


Guillaume Pons : 12000 personnes sont attendues à la gare Pont de Sèvres à l’heure du matin, dont 40 % en correspondance avec la ligne M 9.
Seule la salle de correspondance pourrait poser problème, un travail avec la RATP doit se faire.

Michèle Chevrant-Breton : un Schéma Directeur d’Accessibilité a été défini en 2009 pour les transports en commun d’Ile de France. Il prend en compte le réseau de surface, les nouvelles lignes souterraines mais pas la ligne M 9.
Mme Chevrant-Breton annonce par ailleurs l’arrivée prochaine de nouvelles rames [MF 01, comme sur les lignes 2 et 5] sur la ligne 9.

Didier Bense, membre du directoire de la SGP : malgré ce qui a été dit, les ouvrages de correspondance sont bien prévus dans les coûts de la SGP, jusqu’au raccordement avec le couloir RATP. Pour ce qui concerne la ligne M9, c’est par contre du ressort du STIF : matériel roulant, signalisation ferroviaire, …

Q : quelles modalités de tarification s’appliqueront-elles au GPX ?

Q (habitant de Paris) : quelle correspondance avec le T2 ?


Ghislaine Senée : la tarification sera identique à la tarification actuelle.

Pierre-Christophe Baguet : un contrat de pôle Pont de St Cloud – Parc de St Cloud a été signé en 2006 pour rendre la correspondance accessible. En 2009, le même a été signé pour le pont de Sèvres. Celui-ci prévoit la couverture d’un des 2 trottoirs du pont de Sèvres et l’aménagement d’une piste cyclable sur l’autre. Les connexions sont donc prévues de part et d’autre de la Seine.

Pierre-Alain Jeanneney : pour répondre à la question de M. le Maire en début de réunion, les noms définitifs des gares ne sont pas fixés. Ils seront fixés ultérieurement. Il faudra tenir compte des correspondances.

Michèle Chevrant-Breton : GPX sera intégré à la politique tarifaire des réseaux d’Ile de France. Mais on ne sait pas ce que sera cette politique en 2018. Le 3e week-end de septembre il y a eu 200000 titulaires de passes pour profiter du dézonage. Le principe de l’instauration des unités de transport n’est pas acté aujourd’hui.


Henri Watissée

La synthèse est difficile. On note néanmoins :
• qu’il y a peu de questions générales, transport du fret et financement du projet
• qu’il y a beaucoup de questions spécifiques à la gare, surface des bâtiments, temps de correspondance mais aussi des questions à l’évacuation des déblais, à l’impact sur le Parc de Saint-Cloud, et aux conséquences sur la ligne M 9
o Evacuation des déblais, parc de St Cloud, navette fluviale, impact sur la ligne M9


Etienne Guyot

Etienne Guyot remercie les personnes présentes d’être venues. Il signale que les questions peuvent continuer à être posées (notamment sur le site du projet) et confirme que d’autres phases d’échange auront lieu durant la phase chantier.


Pierre-Christophe Baguet

Le Maire de Boulogne, président deGPSO, remercie pour leur présence et leur action André Santini, Etienne Guyot, Henri Watissée et Pierre-André Peyvel.

L’affluence montre l’intérêt des Boulonnais. Le choix des laboratoires Roche pour le quartier du Trapèze a été justifié par la présence de la station SGP à 100 m de leur implantation.

Pierre-Christophe Baguet félicite enfin les équipes de la SGP pour leur disponibilité.
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 10 oct. 2012, 14:31

FrancoisL faisait remarquer à la fin de la réunion que le temps de trajet entre Créteil et Noisy-Champs ne faisait pas référence à l'utilisation de la ligne Express 100. Force est de reconnaître que l'utilisation de Vianavigo ne la fait pas apparaître dans les possibilités proposées. Et une des raisons semblent en être que le départ de Créteil-L'Echat, à proximité du centre hospitalier Henri Mondor, a été positionné par erreur, dans Vianavigo, à proximité du centre hospitalier intercommunal, ce qui n'est pas tout à fait dans le même secteur, et en tout cas suffisamment loin pour que ça donne envie à l'algorithme de calcul d'itinéraires de la prendre en compte.
Dommage pour le STIF, dommage pour les CIF qui exploitent cette ligne Express 100 !
Vous pouvez tenter de cliquer ici
Image

Avatar du membre
D-prime
Membre de SaDur
Messages : 12835
Enregistré le : 28 juin 2005, 02:00
Trajet : Trans Algarve et Alfa Pendular

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar D-prime » 10 oct. 2012, 15:37

Le Grand Paris fonctionne, et il respecte les délais en répondant aux attentes. Ce sera « une des dernières grandes œuvres que notre pays sera capable de réaliser ».
C'est encore pire que ce que je craignais....
Il confirme donc implicitement la fin du monde :shock:
C'est inouï, c'est le chaos!
Un nudge parce que tu le vaux bien
Donner au train des idées de ne pas être en rideau!©
A la SNCF l'à peu près c'est possible!©
Le ROR D, un service de plus en plus affligeant!©
SNCF: la culture de la grève
maligned: l'orthographe @pétaudièreD!©
SNCF, un incroyable talent

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 10 oct. 2012, 15:45

Eh oui, c'est pour dans un peu plus de 2 mois, le 21 décembre :arrow:
Image

Avatar du membre
Tholdor
Messages : 814
Enregistré le : 16 déc. 2008, 20:32
Trajet : Melun / Paris via RER D ou Transilien R

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Tholdor » 11 oct. 2012, 13:19

Quelques petites pinailleries:
Laroche, Joigny, Sens, jusqu'à Villeneuve/Y. ce sont les TER Bourgogne, et là je n'ai pas entendu parler de correspondance avec le GPX (ça va être encore un incident diplomatique avec la Région Bourgogne)
Je n'ai pas tout compris sur l'aménagement minimal de Vert de Maisons pour faire les arrêts de la R
Le débat GPX date de 2010-2011. Quelle est cette réunion de 2009 ?
La sortie sur Bercy me paraît un peu hors sujet. L'absence de correspondance, c'est un changement d'avis de la SGP: le terminus Bercy ce serait une décision SNCF / STIF.
Si on réflechit juste un peu au-delà de 2018, on pourrait avoir une ligne R qui englobe la Vallée avec les branches Melun et Malesherbes...Finalement, il n'y aura pas tant de monde que ça pour faire la correspondance :arrow: :arrow:
Merci pour tes commentaires Aquarius ;-)
Laroche, Joigny, Sens, jusqu'à Villeneuve/Y. ce sont les TER Bourgogne, et là je n'ai pas entendu parler de correspondance avec le GPX (ça va être encore un incident diplomatique avec la Région Bourgogne)
Ce qui m'énerve, c'est que cette branche du TER Bourgogne appartient au :train: :R: que quand ça arrange la SNCF ou le STIF. Pour moi, usager lambda, les TER bourgogne desservant les gares en Ile de France, sont des trains de la ligne :R:.
Est-il utile de rappeler que les TER Bourgogne en heure de pointe sont assurés par des Z5600 et Z20500 estampillés "TRANSILIEN SNCF / STIF" ?
Je n'ai pas tout compris sur l'aménagement minimal de Vert de Maisons pour faire les arrêts de la R
Si tu as l'occasion d'être sur le quai de VDMaisons, regarde en direction de l'ouest (les voies M). Tu as un quai qui dessert la voie 2M (court et très peu sécurisé, mais il existe) et une voie de service (la voie la plus à l'extrémité).
Il me parait tout à fait réaliste d'élargir ce quai (il y a de la marge), et de ripper la voie 2M sur la voie de service. L'ancienne voie 2M deviendrait par effet domino la voie 1M, et... magie !!! l'ancienne voie 1M deviendrait une voie bonus pour le dépassement des Grandes Lignes.
C'est donc tout bénef !
Et qu'on me dise pas que la voie de service est utilisée fréquemment !!! Elle n'est utilisée que pour les travaux une fois l'an, la plupart du temps elle reste rouillée !
(Sans compter qu'il y a des centaines de voies de service qui peuvent la remplacer à Villeneuve)

Techniquement, d'autres solutions sont possibles de toute manière pour utiliser la gare du Vert de Maison pour les trains de la R.
Le débat GPX date de 2010-2011. Quelle est cette réunion de 2009 ?
Oups ! Trompé :oops:
La sortie sur Bercy me paraît un peu hors sujet. L'absence de correspondance, c'est un changement d'avis de la SGP: le terminus Bercy ce serait une décision SNCF / STIF.
Je suis d'accord, mais je voulais simplement insister sur la double peine qui risque de nous pendre au nez si on change notre terminus à Bercy (en plus de la non correspondance au GP).
Je te jure Aquarius, je ne sais pas si tu as habitué de la :R:, mais le changement de terminus ne pourra jamais se faire. La pression des voyageurs sera bien plus forte que ce que la SNCF pourra gérer. Les usagers sont unanimes, personne ne leur changera leur terminus sinon, ils manifesteront (et bien plus vigoureusement que les Auvergnats ou les Nivernais)
Si on réflechit juste un peu au-delà de 2018, on pourrait avoir une ligne R qui englobe la Vallée avec les branches Melun et Malesherbes...Finalement, il n'y aura pas tant de monde que ça pour faire la correspondance :arrow: :arrow:
J'adore ton ironie, je vais incorporer ce commentaire à ma question :lol:
(Mais j'y pense, si ils englobent la Vallée et Malesherbes, ils pourront jamais tout caser à Bercy ! :lol: )
Yo Les Vieux !
Membre SaDur

Avatar du membre
tgv91
Messages : 11649
Enregistré le : 04 nov. 2005, 01:00
Trajet : Yerres - Gare de Lyon (Austerlitz)
Localisation : Brunoy

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar tgv91 » 11 oct. 2012, 20:28

Au dernières nouvelles, il n'est plus question de terminus à Bercy pour la :D: ou pour la :R:. Au contraire, la SNCF aimerait avoir 4 voies dédiées Transilien à Gare de Lyon GL.
-- D investissements et D Resultats, D Maintenant ! --
** Radio Ligne D, la 1ère radio 100% pub **
Vous habitez le Val d' Yerres => http://www.valdyerres.com !

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 11 oct. 2012, 21:04

C'est pourquoi il va falloir construire les dernières voies côté est, enfin les terminer puisqu'on dit que le gros oeuvre est en partie fait à partir de l'emplacement du heurtoir. Mais il doit toujours rester le tri postal au bout, non ?
Au fait, on en est à combien ? 25 et 27 ?
Image

Avatar du membre
Mounir
Messages : 5566
Enregistré le : 21 sept. 2010, 19:06
Trajet : Evry Val de Seine - Paris Gare de Lyon - Dijon
Localisation : Dijon (21)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Mounir » 11 oct. 2012, 21:20

C'est pourquoi il va falloir construire les dernières voies côté est, enfin les terminer puisqu'on dit que le gros oeuvre est en partie fait à partir de l'emplacement du heurtoir. Mais il doit toujours rester le tri postal au bout, non ?
Au fait, on en est à combien ? 25 et 27 ?
Oui côté Est on tombe sur le dépôt du Charolais après ....
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 13 oct. 2012, 18:28

Réunion de Vitry
12 octobre 2012

Hôtel de Ville, 20 heures


Antoine Dupin, Directeur des Relations Institutionnelles

M. Dupin joue ce soir le rôle de Monsieur Loyal
Il s'agit ce soir de la 11e réunion de cette phase de concertation


Alain Audoubert, maire de Vitry

M. Audoubert souhaite la bienvenue à la SGP, au garant, aux élus présents dans la salle, au directeur de l'EPA ORSA
C'est non seulement une soirée d'information, mais aussi une soirée de concertation.
Vitry a été très présente dans l'association Orbival, dont les travaux ont été en très grande partie repris dans le tracé de la ligne rouge sud par la SGP. La concertation s'est donc poursuivie, ce qui devrait permettre de ne pas être loin du projet définitif.

Une discussion du conseil municipal d'hier a porté sur:
  • La gare des Ardoines, enjeu majeur pour la ville, dans un secteur pouvant faire apparaître 43000 emplois, 1300 logements, des équipements publics, …. La Ville demande que la gare ait 2 accès à l'ouest vers les zones habitées, et à l'est vers Sanofi et des zones aménageables. Pour le moment, ce n'est pas le cas pour cet accès à l'est, pour des raisons financières.
  • Le site de maintenance des installations, pour laquelle la boucle d'accès doit être rectifiée
  • Le financement du projet, et en particulier le fameux milliard d'euros. Cela remet-il en cause le démarrage du projet ? Cécile Duflot a répondu que cela ne remettait pas en cause l'avancement du projet. Etienne Guyot a répondu que le délai de 2018 serait tenu pour la ligne rouge sud, avec un démarrage des travaux en 2014.
    Il faut qu'il y ait une dotation à ce projet dès le budget 2013 pour conforter l'engagement de l'Etat dans ce projet essentiel pour l'agglomération parisienne.
Beaucoup de questions se posent sur le projet, son insertion dans le tissu urbain, les gares (puisqu'il y en a deux dans la ville).


Vidéo

Une vidéo inédite présente l'historique, et surtout la consistance du projet
Le réseau Grand Paris Express est constitué de 200 km de voies, dont 3/4 en souterrain.
Montfermeil - Roissy: 30 minutes au lieu d'une heure et de nombreuses correspondances
NDA: décidément après la liaison Créteil - Noisy qui est systématiquement passée sous silence dans les présentations de la SGP, c'est maintenant la liaison Clichy-Montfermeil - Roissy qui est oubliée. La SGP et les lignes 100, ça fait vraiment deux !


Antoine Dupin

L'enquête publique est prévue fin 2012. Cette concertation a pour but de préparer l'enquête publique.
3 moyens de poser des questions; questions orales pendant la réunion, questions écrites dans l'urne, questions sur le site de la LRS


Etienne Guyot, président du directoire de la SGP

Mme Laurence Cohen et M. Daniel Guérin représentent le STIF, en leur qualité d'administrateurs
Etienne Guyot présente ensuite les personnes présentes à la tribune:
  • Claire-Hélène Coux, directrice du projet (études et travaux) Villejuif - Noisy-Champs
  • Florence Castel, directrice de l'ingénierie environnementale et de la qualité
  • Christian Garcia, directeur des relations institutionnelles Val-de-Marne
  • Henri Watissée, garant
Les observations seront recueillies et reprises dans un bilan de la concertation qui rejoindra le dossier d'enquête d'utilité publique.
La concertation peut faire évoluer les choses, les contributions peuvent être reprises dans le décret d'utilité publique (ajout d'une sortie, amélioration des correspondances) mais aussi dans les dossiers techniques (ajout d'un ascenseur).

Le Grand Paris avance, il avance vite !
Le projet lui-même avance, les CDT avancent avec un objectif à 15 ans.
Cécile Duflot a confirmé hier que tout le projet se ferait, en confirmant tant le tracé que les gares.
C'est pour cela qu'il faut lancer les enquêtes publiques pour tous les tracés.
Il y a un phasage pour des raisons budgétaires. On déterminera ensuite les coûts exacts de ce projet pour sécuriser le financement. Cécile Duflot a confirmé que le milliard arriverait en 2015 si cela est nécessaire. Les 4 ressources sont
  • fiscalité
  • Emprunt
  • Dotation en capital
  • Contribution des collectivités locales et territoriales
Pour le moment, la fiscalité est suffisante. En 2015, il pourrait y avoir emprunt et dotation en capital.


Henri Watissée, CNDP, garant

Rappel sur le débat public de 2010-2011, présentation de la CNDP, de son intervention, de ses valeurs
Un rapport sera rendu à la CNDP.


LE GRAND PARIS EXPRESS

Etienne Guyot

Le projet GPX, c'est 205 km de lignes et 72 gares
Il permettra des gains de temps appréciables et induira une diminution de la charge des RER A, B et E, de celle des métros 4,6, 9 et 13 en correspondance avec le GPX.
Le planning est le suivant:
  • Fin 2012-début 2013: enquête publique
  • Fin 2013: DUP
  • Fin 2013 - début 2014: début des travaux concessionnaires
  • 2015 et au-delà: dépollution, tunneliers, forage, fabrication des matériels roulants, essais
  • Fin 2018: mise en service

LA LIGNE ROUGE SUD (LRS)

Christian Garcia, directeur des relations institutionnelles Val-de-Marne

Réalisation principalement en sous-sol et à grande profondeur
300000 voy/jour dès l'ouverture un jour ouvré
Sur le site de Champigny se trouveront le PCC et le SMR
Sur le site de Vitry-Les Ardoines, se trouvera le Site de Maintenance Industrielle
Ces 3 sites créeront 650 emplois.

57 accès pompiers seront créés le long de la LRS
16 gares seront aménagées

La concertation étant une nécessité dans un projet de ce type, 44 réunions de pilotage et 104 réunions techniques ont eu lieu pour la LRS.
800 réunions au total ont eu lieu pour les 57 gares GPX sous maîtrise d'ouvrage SGP

33 ha de terrain en surface pour l'ensemble de la LRS (ateliers, gares), dont 75 % sur domaine public
Le tunnel sera réalisé principalement en sous-sol (re-sic !).
Les sous-sols des parcelles sont à acquérir auprès des propriétaires.


LE GRAND PARIS EXPRESS CHEZ VOUS

Claire-Hélène Coux, directrice du projet (études et travaux) Villejuif - Noisy-Champs

Vitry est desservie par 2 gares RER C, et le bus 183 qui sera à terme remplacé par le futur tramway Paris-Orly (TPO), ceci constitue 2 axes radiaux nord-sud.
La ligne rouge est orientée est-ouest. Elle comporte 2 gares:
  • Les Ardoines
  • Vitry-Centre
Elle offrira la possibilité d'accédér aux lignes A, B, D, E, 4, 7, 8, 13 et à terme à La Défense et à Orly.

Les Ardoines: 300 ha, 9000 emplois
ZAC de la Gare des Ardoines: 40 ha, 4000 logements, 400000 m2 de bureaux à créer


Florence Castel, directrice de l'ingénierie environnementale et de la qualité

Plusieurs enjeux sont à prendre en compte dans le tracé et l'ordonnancement des travaux.
  • Problématique de l'eau (fleuve, nappe phréatique): forage en zone aquifère
  • Nombreuses installations classées dont quelques-unes Seveso et/ou avec plan de prévention des risques technologiques
  • Covisibilité sur 2 monuments pour la gare de Vitry

Claire-Hélène Coux

Le SMI sera situé suivant un axe nord-sud à l'ouest du RER C en limite de Choisy avec une boucle au nord-ouest de la gare des Ardoines (l'accès se fait depuis l'est par une boucle de 3/4 de tour)
Gare des Ardoines:
2 options ont été étudiées pour le positionnement de la gare des Ardoines: gare à l'ouest du faisceau de voies ou sous le faisceau de voies du RER C
Sa mise en service nécessite que le franchissement des voies RER C au niveau de la gare (2x2 voies) soit réalisé

Gare de Vitry-Centre:
Elle sera située sous la partie sud du parc du Coteau. Le positionnement sous la RD5, initialement prévue, était impossible (canalisation d'assainissement 3m de diamètre à 28 m de profondeur).
Elle se situera derrière la bibliothèque Mandela au nord et au niveau de la bibliothèque
Les quais se trouveront à 27 m de profondeur, la gare comportera 3 niveaux intermédiaires donnant sur un parvis plus bas que le niveau du sol.

Gare des Ardoines:
Elle se situera juste au nord de la rue de Bel-Air. Le franchissement routier des voues ferrées se situe juste au sud de la gare, avec correspondance TZen5.
Les quais sont à une profondeur 24 m, plusieurs niveaux sont ensuite empilés: mezzanine, salle d'échanges, sortie correspondance vers le RER C par un souterrain, sortie ouest, sortie au sud au niveau du franchissement TZen5

Ouvrages de l'infrastructure
La gare est accessible, et comporte commerces et services.
Un puits de sécurité assurant également la ventilation doit être aménagé au plus tous les 800 m
Les gares sont très longues à construire, elles doivent être construites avant le passage des tunneliers.
Sur 7 tunneliers, les déblais de 3 seront évacués par le fleuve, dont 2 à Vitry, et ceux d'un autre par voie ferrée


Florence Castel

Gestion des déblais
Les déblais seront évacués au plus près de leur lieu de production
Les Ardoines + SMI: 1 plateforme de transbordement pourrait être mutualisée avec des activités futures
Vitry-Centre: le premier trajet d'évacuation se fera par la route, soit 40 camions par jour
L'évacuation des déblais se fera vers l'Essonne, la Seine et Marne ou l'Yonne
Les trajets routiers seront contrôlés strictement. Les horaires de chantiers le seront également.


Claire-Hélène Coux

Performances
Vitesse commerciale élevée: toute la LRS en 35 minutes
Il y aura en pointe un train de 1000 personnes toutes les 3-4 minutes au début, toutes les 2 minutes à terme



QUESTIONS - REPONSES

Q: Chantal Duchêne élue d'Ivry. Question des correspondances. A Ivry, il n'y a pas de desserte directe du GPX. Tant à Vitry-Centre où la station est déportée par rapport à la RD 5 qu'aux Ardoines où il faudra emprunter le couloir, les temps de correspondance paraissent importants.
Elle rappelle d'autre part que la gare RER C n'est desservie que tous les quarts d'heure


Q Vitry: riverain d'un des ouvrages annexes, il demande le positionnement précis de ces ouvrages

Claire-Hélène Coux: Vitry-Centre En 2 minutes depuis le tramway avec une traversée à niveau de la RD 5. Exemple Cité Universitaire où tout se passe très bien, ou Porte d'Orléans
Ou par un couloir souterrain, mais avec des difficultés d'insertion, la nécessité d'installer des ascenseurs: solution à étudier

Les Ardoines. La correspondance s'effectue par un couloir.
La profondeur de 25 m est imposée par la présence des voies ferrées.
Il faut compter un délai de 3 min

Laurence Cohen, élue val-de-marnaise, administratrice du STIF: la desserte au quart d'heure n'est pas satisfaisante. En 2016, 100 rames du RER C seront totalement rénovées. Pour le cadencement, il faut agir dans les comités de ligne pour que la question soit résolue.

Alain Audoubert: la desserte au quart d'heure n'est pas compatible avec la desserte toutes les 3-4 minutes du GPX. Il regrette l'adoption du moratoire. Il faudra 2 trains par quart d'heure (les travaux effectués le permettent d'ores et déjà), à terme 3 trains par quart d'heure.
En fait, pour les usagers de l'Essonne, cela représentera au plus une augmentation du délai d'une minute au plus (1 minute d'arrêt à Ivry, 1 minute d'arrêt à Vitry, et c'est bon… au lieu que les trains attendent à Masséna parce que le tunnel est saturé). Alain Audoubert demande un essai d'un an avec l'augmentation du cadencement.

Benoît Labat, SGP, directeur de la valorisation et du patrimoine: Les équipements principaux se trouvent sur domaine public (Ville, CG 94, Etat). Les autres parcelles doivent être acquises en tréfonds.

Q Vitry: l'accessibilité du RER C sera-t-elle garantie pendant les travaux ?
Des changements de tarification sont-ils à prévoir pour le GPX ?


Q Vitry: le milliard ne risque-t-il pas de retarder le projet ? Alors que les entreprises paient déjà chaque année 300 M EUR par an
Va-t-il y avoir une explosion des impôts locaux ? Quels sont les impacts en termes d'emploi ? En termes d'environnement ?


Claire-Hélène Coux: les impacts sur le RER C seront minimisés, objectif zéro impact

Laurence Cohen: la tarification sera identique aux autres lignes.

Etienne Guyot: le GPX se fera dans les temps, c'est Cécile Duflot qui l'a dit
Il n'y a pas d'impact sur les impôts locaux puisque la Ville de Vitry ne paie rien. Il n'y a que la contribution déjà présente sur la feuille d'impôts.
Le chantier créera 20000 emplois par an, une politique d'allotissement permet à certaines PME de participer aux travaux.
D'ici à 2030, il devrait y avoir 800000 à 1000000 emplois en plus. GPX devrait créer 115000 à 300000 emplois de plus.

Florence Castel: les études d'impact seront disponibles sous peu
  • La qualité de l'air devrait être améliorée (diminution de 1,4 % à 2 % des principaux polluants, jugée sous-estimée par Airparif)
  • Des économies d'énergie seront liées au report modal (entre 16 et 24000 tep)
  • Le Bilan Carbone intègre études, construction, fonctionnement, report modal, projets annexes
    5 M tonnes équivalent carbone pendant les travaux, le fonctionnement devrait créer un gain équivalent.
    A terme 30 M tonnes devrait ressortir de la densification. L'équilibre devrait être atteint vers 2023.
Q: Adjoint au maire de Vitry, représentant René Rouquet (député d'Alfortville et Vitry)
  • Pas de sortie de la gare des Ardoines côté est (Sanofi et celles à venir), mais il ne faut pas faire les choses à moitié
  • La boucle d'accès au SMI représente environ 1 km, elle rend certains aménagements impossibles
  • Gare Vitry-Centre: la densité démographique est très importante. Il faudra que les flux soient maitrisés.
  • Un signe fort doit être donné dans le budget 2013: le financement de la SGP doit apparaître.
[/b][/i]

Etienne Guyot: le schéma de la gare présenté est celui qui figure dans le futur dossier de l'enquête publique. L'accès à l'est se fait dans l'état actuel des choses par le franchissement SNCF

Claire-Hélène Coux: il n'est pas question que la boucle du SMI gêne l'aménagements prévus. Une discussion aura lieu avec l'EPA ORSA pour la repositionner
La gare Vitry-Centre aura des flux importants, elle a été dimensionnée en fonction des dernières estimations (prenant en compte les correspondances tramway mais aussi les flux locaux qui avaient été sous-estimés)

Etienne Guyot: n'a aucune information supplémentaire sur le financement

Q Vitry: s'agit-il bien d'un métro fer ? Au gabarit urbain ou RER ? À alimentation 3e rail ou ligne aérienne ?

Q Vitry: qu'est-il prévu sur le rayon de 400 m autour des gares ?

Q Vitry: qui est le constructeur du train ?

Didier Bense: c'est un train à gabarit large, entre 2,80 m et 2,90 m, à 120 km/h de vitesse de pointe avec caténaires.
Le constructeur sera connu à l'issue de l'appel d'offres.

Etienne Guyot: la SGP peut être aménageur si le CDT (contrat de développement territorial) l'en charge. S'il n'y a pas de CDT, la SGP peut être aménageur après avis de la commune. Dans le cas de Vitry, il y a l'EPA ORSA et la Ville qui sont là.
Sur les parcelles SGP, il s'agit de développer logements et commerces en fonction de ce qui se trouve autour. Pour le moment, aucune décision n'est prise.

Alain Audoubert: Vitry-Centre est déjà dans un espace très construit, aucun aménagement n'est donc prévu.
Aux Ardoines, une ZAC a été créée par un préfet (94 ou IdF). L'EPA ORSA prendra l'aménagement en charge en grande partie.

Q Vitry: une circulation 24/24 est-elle prévue ? Y aura-t-il des correspondances Noctilien puisque ce réseau est principalement radial ?

Q Vitry: la ligne est-ouest est rouge comme la A également est-ouest, la nord-sud est bleue comme la B nord-sud...

Q étudiante en archi: y a-t-il déjà un architecte pour la conception des 2 gares ?

Clémence Laroche-Joubert, STIF: pour l'amplitude horaire de service, ce sera à définir, mais il faudra tenir compte des périodes de maintenance
Les réseaux de bus seront rapidement définis, à commencer par les emplacements nécessaires aux bus à proximité des gares
Les couleurs des lignes seront réétudiées.

Claire-Hélène Coux: ont travaillé sur les avant-projets Vitry-Centre: Reichen & Robert, Les Ardoines: AREP
D'autres équipes travailleront aux projets précis dans le futur.

Q: y aura-t-il des parkings à la gare des Ardoines ?

Q Vitry: coût global du projet ? Combien de km enterrés sur les 205 km ? Prise en compte des accès handicapés (présence d'accompagnants) ? Quelle échéance pour le remplacement du bus 183 en tramway ?

Clémence Laroche-Joubert: l'objectif est de permettre à tous les modes de rabattement de se rendre à la gare des Ardoines. C'est une situation spécifique aux Ardoines en raison de la proximité de l'A 86. Les besoins seront estimés.

Etienne Guyot: aux conditions économiques de 2008, le coût du projet est de 17,5 G EUR (lignes rouge, bleue, verte) + 2 G EUR (participation ligne orange) + 300 M EUR (participation ligne 14)
Le coût de la LRS est estimé à 5,5 G EUR matériel roulant compris (+ 8 % par rapport à l'estimation initiale)

La Ligne verte entre Palaiseau et SQY Université est en aérien, la ligne rouge comporte quelques km en aérien entreLe Bourget - Roissy

Claire-Hélène Coux: la prise en compte des PMR est un objectif majeur. Cela concerne aussi les personnes avec des valises, donc tout le monde… Les ascenseurs seront souvent dupliqués.
L'accompagnement des PMR sera à la charge de l'exploitant du réseau.

Clémence Laroche-Joubert: le bus 183 transporte 57000 voyageurs par jour. La concertation TPO commence le 22 octobre, une réunion aura lieu le 27 novembre à Vitry.

Q Vitry: quand le bouclage de la ligne rouge est-il prévu ? Comment seront gérés les terminus intermédiaires sur la boucle ?

Q Vitry: qu'est-il prévu pour les PME qui sont situées dans la zone à réaménager

Q Bernard Potier, élu de Vitry: d'après un article du Monde, la partie est serait réalisée en 2018, la partie ouest en 2020
La mise en service du TPO est mise en service en 2020. Il faudrait alors que le TPO soit en service en 2018.
Des choix ont été faits, il demande les coûts des variantes
La vue architecte de Vitry-Centre ne tient pas compte des réflexions d'Orbival. Et il faut que le parc du Coteau revienne à l'état initial.


Didier Bense, SGP, membre du directoire: tout serait terminé en 2025 pour la ligne rouge.
Il faut pour des raisons d'exploitation des terminus intermédiaires, en particulier parce que le trafic n'est pas le même partout. A Noisy-Champs, il y aura 2 quais superposés avec 7 m de dénivellation.

Benoît Labat: Le but est d'impacter le moins possible les entreprises déjà implantées sur les Ardoines. Il y aura des acquisitions, et des réimplantations sur la commune de Vitry avec des prises en charge financières.

Didier Bense: le tronçon minimum contient le SMR et le SMI. Ces installations sont impératives pour le fonctionnement de la ligne. Le premier tronçon ira donc au minimum de Champigny à Vitry.
Dans le 92, les travaux seront un peu plus difficiles ce qui pourrait justifier un décalage de 9 à 18 mois.

Clémence Laroche-Joubert: aujourd'hui, le TPO est prévu pour 2020, ce qui pose problème…

Etienne Guyot: dans le dossier d'enquête publique, tous les critères, pas uniquement de couts, sont détaillés

Claire-Hélène Coux: la proposition initiale était bien de mettre la station sous la RD 5, mais il y a eu la conduite d'assainissement et l'émissaire de Villejuif au nord (eaux pluviales)
L'accès au parc sera maintenu depuis l'avenue Robespierre et la rue Edouard Tremblay.

Q Perrotin CG 94: il n'est pas question des mesures concernant le garage et le transport des vélos
A l'attention de la CNDP: le cadencement de la ligne est un point très important non seulement pour Vitry, mais aussi pour Paris et les autres communes


Q Vitry: aujourd'hui, le parking des Ardoines est vaste, gratuit, … Qu'en sera-t-il ?

Q Jean-Luc Laurent député: l'ancien gouvernement avait annoncé 4 G EUR pour la SGP.
Il n'y a aujourd'hui aucun écrit officiel concernant le financement.
Un certain nombre de demandes viennent de la Ville et de ses citoyens. Des dépenses supplémentaires pourront être nécessaires.
Une audition d'Etienne Guyot et de Frédéric Cuvillier aura lieu lundi pour juger de la nécessité de l'inscription au budget.


Q Daniel Guérin CG 94 Villeneuve le Roi / Ablon
La ligne rouge ne marchera à plein que si les gares de correspondance (Les Ardoines, Le Vert de Maisons) soient totalement opérationnelles. Il faut un travail commun avec la SNCF, RFF, ...


Florence Castel: le schéma directeur du STIF prévoit l'installation de places sécurisées autour de chaque gare

Claire-Hélène Coux: des places seront conservées, mais on ne sait pas sous quelle forme

Etienne Guyot: il faut que le réseau existant soit complété au profit des autres usagers, grande couronne et au-delà


Henri Watissée

C'est une réunion très riche avec des thématiques locales et globales.
- Demande de précisions sur les gares, sur le tracé, sur les accès, parkings et vélos
Remplacement bus 183 par TPO
- Impact sur les impôts locaux, l'emploi, l'environnement, les PME locales
- Demande sur les caractéristiques du métro, des terminus, sur la zone des 400 m, sur les architectes, …
- Coût des variantes
- + problématiques
○ Cohérence cadencement RER C
○ Accès à la gare des Ardoines
○ Boucle d'accès au SMI
○ Phasage vis-à-vis du TPO
○ Interconnexion avec les communes voisines


Etienne Guyot

remerciements aux personnes présentes. 21 intervenants, 30 questions

Alain Audoubert

satisfaction de la tenue de la réunion, des réponses apportées, même si certaines ne plaisent pas.
D'autres questions continueront à apparaître: il faut les transmettre à la SGP, éventuellement par la Mairie (par exemple, est-ce que ça va faire trembler mon pavillon ?)
Les questions au STIF et à la SNCF ce soir sont également très importantes.
Il y a 1100 à 1200 voitures garées chez Aventis (sic) parce que les trains ne s'arrêtent pas à la gare, c'est une source de pollution.
Concernant le TPO, on était partis sur une échéance 2018. On arrive aujourd'hui même à 2020 !
Il faudra également prendre en compte la problématique des travaux (avec des travaux en parallèle sur le TPO et la gare).
Une réunion bien focalisée sur les points locaux, surtout qu'il y a de quoi faire avec les 2 gares et le SMI.
Quelques informations intéressantes comme le phasage de la LRS 2018 et 2019-2020 ou les parties tracées à l'air libre. Et quelques citations à noter, et à retenir :mrgreen:
Plusieurs points qui sont revenus plusieurs fois comme l'a souligné M. Watissée dans son bilan à chaud.

Par contre, comme pour la réunion de fin 2010, un nombre d'interventions des élus locaux qui dépasse largement la moyenne, et des interventions qui devaient être courtes et qui n'en finissaient pas :-( . SI tant d'élus locaux interviennent, cela signfie-t-il que le processus de concertation tant vanté n'est pas suffisant ???
A noter une intervention du garant qui a coupé Mme Cohen sur la problématique du cadencement du RER C, hors sujet, surtout quand c'est la 2e ou la 3e intervention sur ce sujet précis.
Il faut espérer que lors de la réunion de Maisons-Alfort il n'y aura pas de débordement équivalent sur les feuilles mortes (comme à Alfortville à l'automne 2010), la régularité de la D ou les dessertes du SA 2014. Si le point est trop demandé, il faudra que les Mairies, la SNCF voire le STIF organisent une réunion publique spécifique. Sinon, le sujet de la LRS sera baclé en une petite partie de la réunion. Le sujet, surtout pour Vert de Maisons, mérite mieux que ça.
Image

FrancoisL
Membre de SaDur
Messages : 13571
Enregistré le : 12 sept. 2007, 02:00
Localisation : Paris

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar FrancoisL » 13 oct. 2012, 22:54

Merci pour ce CR !
Alain Audoubert: la desserte au quart d'heure n'est pas compatible avec la desserte toutes les 3-4 minutes du GPX. Il regrette l'adoption du moratoire. Il faudra 2 trains par quart d'heure (les travaux effectués le permettent d'ores et déjà), à terme 3 trains par quart d'heure.
En fait, pour les usagers de l'Essonne, cela représentera au plus une augmentation du délai d'une minute au plus (1 minute d'arrêt à Ivry, 1 minute d'arrêt à Vitry, et c'est bon… au lieu que les trains attendent à Masséna parce que le tunnel est saturé). Alain Audoubert demande un essai d'un an avec l'augmentation du cadencement.
Sauf que les trains qui ne desservent pas Vitry circulent pour certains d'entre eux sur les voies directes. D'ores et déjà sur les voies bis, et donc disposés à s'arrêter dès le prochain SA pour dépanner un copain val de marnais, on doit avoir, en plus de l'omnibus : le VICK/CIME, le Dourdan et le Brétigny "long" (sachant qu'il passe souvent sur voie directe quand il est à la bourre, et que quand un Brétigny "court" saute il affiche complet tel le xUCA sans son DECA précédent).
Le meilleur candidat à l'omnibusation est à mon avis le VICK/CIME (d'autant plus à l'aise question charge qu'ils doivent à terme repasser de 6 à 8 caisses), mais là ce n'est pas qu'avec les Essonniens que ça va chauffer !
Bref, tout ça pour dire que le GPX ne sera qu'un paramètre dans la refonte des dessertes de la :C: mais que ça m'étonnerait qu'on se fasse des petits plaisirs par-ci par-là "juste pour voir".
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 13 oct. 2012, 23:02

De toute façon, le raisonnement avancé ne tient pas vraiment: faire 1 minute d'arrêt à Ivry et (ou?) 1 minute d'arrêt à Vitry, ça ne rallonge pas d'une minute le trajet. Je ne sais pas d'où sort cette "étude": ça donnait plus ou moins l'impression qu'elle avait été faite dans son bureau à la Mairie...
Et ça ne règle pas le cas de la desserte des Ardoines, puisque c'est quand même le sujet dont on était censés parler, sachant que le moratoire fait maintenant que la desserte ne serait pas applicable avant 2018 voire 2019...
Et maintenant, le soir, dans le sens Paris-Juvisy, ça coûte combien, et les trains attendent où actuellement ?
Image

Avatar du membre
Freddy
Messages : 1550
Enregistré le : 06 avr. 2012, 15:54
Localisation : Asnières-sur-Seine

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Freddy » 15 oct. 2012, 17:21

Est-il utile de rappeler que les TER Bourgogne en heure de pointe sont assurés par des Z5600 et Z20500 estampillés "TRANSILIEN SNCF / STIF" ?
Mais en heures creuses, les gares de Melun, Bois le Roi etc ....sont desservies par du matériel (et des trains) régionaux
Tout ceci est contractualisé ... et donc rétribué !

Avatar du membre
Freddy
Messages : 1550
Enregistré le : 06 avr. 2012, 15:54
Localisation : Asnières-sur-Seine

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Freddy » 15 oct. 2012, 17:24

Au dernières nouvelles, il n'est plus question de terminus à Bercy pour la :D: ou pour la :R:. Au contraire, la SNCF aimerait avoir 4 voies dédiées Transilien à Gare de Lyon GL.
Bah tu m'étonnes !! SNCF a toujours en travers le fait se s'être fait jeter de Paris-Lyon par le GI sous prétexte d'un manque de place et de capacité d'infrastructure alors que Thello a pu obtenir une voie à quai !!! Depuis un an, ça grince un peu dans le coin !!!

Avatar du membre
davromaniak
Messages : 1740
Enregistré le : 04 avr. 2012, 21:29
Trajet : Argenteuil <=> Levallois Pont de Bécon
Localisation : Argenteuil (95)
Contact :

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar davromaniak » 16 oct. 2012, 21:12

Il y a aussi des chances que je sois là le 22/10.

Le SADUR sera bien représenté :boing:.

++
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 18 oct. 2012, 14:38

On continue dans le recyclage
Projet Grand Paris Express - Concertation Ligne Rouge Sud
Réunion du 17 octobre 2012 à Montrouge

Montrouge, Le Beffroi, 20 heures

Réunion commune aux villes de Châtillon et de Montrouge
Petite assistance d'à peine 150 personnes + 20-30 officiels sur une salle d'à peu près 700 places


Nadir Bentouta, SGP, chargé des relations institutionnelles
M. Bentouta lance la réunion en précisant qu’il s’agit de la 14e réunion publique d’une série de 21.

Jean-Loup Metton, maire de Montrouge, administrateur du STIF
M. Metton souhaite la bienvenue au maire de Châtillon, au sous-préfet d'Antony, aux élus, aux représentants de la RATP, de la SNCF, du STIF.
Il rappelle que cette réunion fait suite à la réunion qui s'est tenue il y a 2 ans au début de l'élaboration du projet.
Il note le sérieux de la SGP, en particulier dans la définition du planning.
C'est un projet "fabuleux", orienté vers l'environnement et qui permettra des emplois non délocalisables.
De nombreuses réunions de concertation ont eu lieu pour aboutir à ce projet.
Côté financement, la question du milliard ne manquera pas de se poser.

PRESENTATION

Vidéo "La concertation continue", Anne Cazaubon, journaliste
Vidéo visible sur Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=eIbs6H-GVhg
« GPX c'est le projet dont Paris avait demandé pour devenir une métropole mondiale » (A. Santini)
Montfermeil - CDG: 1 heure et de nombreuses correspondances actuellement [NDA : comme s’il n’y avait pas de ligne de bus directe…]

Nadir Bentouta, SGP, chargé des relations institutionnelles
L'enquête publique aura lieu fin 2012 - début 2013, les questions et remarques sont donc les bienvenues.

Etienne Guyot, SGP, président du directoire
Le travail se fait en collaboration avec le STIF, la RATP, RFF, la SNCF, les services de l'Etat, ceux des collectivités locales.

M. Guyot présente les personnes présentes à la tribune :
  • Isabelle Rivière, chargée des relations institutionnelles pour les Hauts de Seine
  • Jack Royer, directeur de projet
  • Henri Watissée, garant, CNDP

Cécile Duflot a demandé l'engagement des enquêtes publiques sur les divers tronçons, la SGP a souhaité venir à la rencontre des habitants avant cette enquête.
Les questions / réponses et remarques seront annexées au dossier d'enquête publique.

Le positionnement des gares a été établi avec les élus des différentes communes.
Les éléments ne sont pas figés, les observations peuvent être prises en compte dans la déclaration d'utilité publique ou dans les dossiers techniques.

"Le Grand Paris avance, et avance vite". Et pas seulement le GPX, mais aussi les contrats de développement territorial (CDT), signés avec les acteurs locaux pour 15 ans.
Cécile Duflot a indiqué mercredi dernier que le projet devait se poursuivre. Il faut donc garder la dynamique du projet.
Le gouvernement souhaite phaser ce projet, notamment en sécurisant son financement, en fonction des contrainte budgétaires actuelles.
Les 4 moyens de financement seront mis à contribution: fiscalité, dotation en capital, emprunt et participation des collectivités locales (Ville de Paris et CG 92, 93 et 94).
Le phasage permettra de définir l'équilibre entre dotation en capital et emprunt. Cécile Duflot a indiqué que si le milliard était nécessaire en 2015, il serait présent.

Henri Watissée, CNDP, garant de la concertation
A la suite du débat de 2010-2011, qui a réuni, au cours de 56 réunions, environ 17500 participants :
  • Le projet et son opportunité ont été confirmés
  • Le public et les élus ont amené les porteurs de projet à fusionner les 2 projets, RTGP et Arc Express.
La concertation s'est ensuite poursuivie par l'intermédiaire notamment des comités de pilotage et des comités techniques.
Monsieur Watissée rappelle ensuite le fonctionnement de la CNDP et son rôle de garant dans le processus de la concertation.


LE GRAND PARIS EXPRESS
Etienne Guyot, SGP, président du directoire

La ligne rouge sud est un lien entre les emplois d'un côté, et les logements de l'autre
Créteil - l'Echat - Noisy-Champs: 11 minutes en direct au lieu de 57
La ligne rouge sud devrait permettre de mesurer :
  • Une diminution de 10 % de l'utilisation globale des RER A, B et E
  • Une diminution de 15 à 20% de la surcharge aux heures de pointe sur les RER A, B et M en correspondance 4, 6, 7, 9 et 13
Les principales échéances du projet Ligne Rouge Sud sont :
  • Fin 2013: DUP, décret en conseil d'état
  • 2014: lancement des travaux concessionnaires
  • 2015: dépollution, montage des tunneliers, génie civil, tunnels, sites de maintenance, commande du matériel roulant, essais, marche à blanc
  • A partir de 2018: 1e mise en service progressive
[NDA : aucune mention n’est faite du décalage de 9 à 18 mois à partir de la 1e mise en service, pour ce qui concerne le tronçon altoséquanais, décalage pratiquement confirmé par M. Guyot lors de la réunion de Vitry].


LA LIGNE ROUGE SUD
Isabelle Rivière, SGP, chargée des relations institutionnelles pour les Hauts de Seine

La Ligne Rouge Sud ce sont 33 km de ligne, 16 gares, et 1 M habitants concernés.
5 gares seront aménagées dans les Hauts-de-Seine
2 sites de maintenance seront aménagés : SMR (site de maintenance et de remisage) / PCC (poste de commande et de contrôle) à Champigny, SMI (site de maintenance industrielle) à Vitry-Les Ardoines: ils créeront 650 emplois pérennes, et 20000 pendant les travaux
La ligne disposera de correspondances avec les RER A, B, C, D et E, et avec les métros M 4, 7, 8, 9 et 13.

Processus de concertation
La concertation s’est établie avec toutes les communes
  • 44 comités de pilotage (positionnement des gares et des ouvrages annexes)
  • 104 comités techniques
Au total 800 réunions depuis janvier 2011 pour l'ensemble des 3 lignes.
Le comité de pilotage a impliqué 4 communes, Châtillon, Montrouge, Malakoff et Bagneux

Acquisitions foncières: 33 ha de surface pour l'ensemble de la LRS, dont 75 % en domaine public
Les acquisitions foncières commencent cette année et se poursuivront jusqu'en 2016.
Pour les parcelles en tréfonds, il y a actuellement détermination des propriétaires pour lancer les négociations.


LE GRAND PARIS EXPRESS CHEZ VOUS
Jack Royer, SGP

La zone d'influence de la gare est un cercle d’un rayon de 800 m, soit 15 minutes à pied.
La gare est située entre les 2 centres villes, chacun situé à 1500 m de la gare.
Il y aura reconsidération des accès à la gare, notamment par les modes doux.

Contraintes environnementales
Plusieurs contraintes ont dû être prises en compte :
  • Anciennes carrières
  • Assainissement : collecteurs, émissaires, …
  • Faisceau ferroviaire TGV, M 13
  • Etablissement SNCF de Châtillon
  • Ensemble du bâti

La profondeur est donc en moyenne de 40 m, soit sous les carrières.

Aménagement de la gare et de la ligne
La ligne se trouve sous l'avenue Marx Dormoy et la gare sous la gare bus.
La gare (bâtiment voyageurs) se trouve à l'angle Marx Dormoy, Jean Jaurès en face de la gare bus (au nord).
Les quais sont à 36 m de profondeur.
Il y a un souterrain qui conduit vers la ligne 13 et au centre de la gare routière.

Ouvrages de l'infrastructure
  • Gares, avec salle des billets, accès aux quais. Ces gares seront accessibles aux PMR. Elles pourront intégrer des commerces
  • Tunnel: roulement fer pour assurer la grande vitesse
  • Puits de sécurité : tous les 800 m au maximum
  • Sites de maintenance

Chantiers
L’exécution des tunnels se fera à l’aide de 10 puits, en mettant en œuvre jusqu'à 7 tunneliers simultanément.

Le futur métro
1 train toutes les 2 minutes à terme, toutes les 3-4 minutes au début
Vitesse moyenne de 55 à 60 km/h
Capacité de 1000 voyageurs par train.


QUESTIONS / REPONSES

Q Simone Bigorgne, présidente de l’AUT: que deviennent les bus pendant les travaux ? La gare routière est-elle reconstituée dans les mêmes conditions ?

Q Elu de gauche à Montrouge: la ligne 13 est saturée, la ligne 4 s'en rapproche. On parle de 30000 personnes par heure. Est-il prévu d'adapter la ligne 13 avant l’ouverture de la LRS ?
D’autre part, les bus existants en rocade continueront-ils à exister ?

Q Conseillère Générale de Châtillon: le tronçon s'arrête à Pont de Sèvres avec 1000 voyageurs par train. Comment rejoindre La Défense ?
Faut-il, après celles de la ligne T6, prévoir autour de Châtillon-Montrouge de nouvelles perturbations entre 2015 et 2018 ?
Comment le T6 est-il relié à la nouvelle ligne ?


Jack Royer, SGP
Le réseau bus sera forcément impacté et le secteur est très très contraint. La gare routière ne sera pas maintenue en fonctionnement pendant toute la durée des travaux. Les lignes seront positionnées avenue Marx Dormoy, avenue Jaurès voire avenue de la République.
A terme, la gare sera repositionnée à son emplacement initial après requalification. Le STIF demande à ce que le réaménagement de ce pôle soit de qualité.

Michèle Chevrant-Breton, STIF/DPI [direction des projets d’investissement]
Il faut que les bus soient adaptés puisqu'ils sont la porte d'entrée au GPX. Dès 2013, un travail de restructuration du réseau sera démarré avec le Conseil général et les collectivités. Des aménagements de voirie seront également planifiés.
Pour la ligne 13, le prolongement de la ligne 14 soulagera la ligne 13 (DUP le 4 octobre 2012, mise en service 2017). Des travaux de modernisation (Ouragan) sont en cours. 12 stations sont désormais équipées de façades de quais, la signalisation a été entièrement rénovée, le matériel roulant également.
Ouragan [NDA : adaptation de la commande des trains, permettant de diminuer (légèrement) les intervalles entre les trains]: mise en service partielle 2013, totale 2014

Jack Royer, SGP
Châtillon-Montrouge aura 10700 voyageurs en transit par le GPX à l'heure de pointe du matin. 50 % seront issus du quartier et des bus, 18 % du T6, 32 % de la ligne M13.
La liaison T6 / GPX: en 2018, le GPX fonctionne, le T6 aussi. On a cherché à rapprocher la correspondance du T6, mais on a privilégié la ligne M13. On passe par le couloir de la salle des billets pour rejoindre la gare routière côté Montrouge. En 2014, lors de l’ouverture du T6, on regardera l'adaptation du couloir au flux qui sera alors constaté.
2 années et demie à 3 années seront nécessaires pour créer la gare GPX. Mais une fois les parois moulées et la dalle de couverture réalisées, le travail s'effectuera en souterrain.
Pour relier La Défense, le T2 n'assure qu'une desserte fine (21 minutes entre Issy et La Défense), l'objectif est de prolonger le GPX jusqu'à La Défense le plus rapidement possible (10 minutes pour le même trajet), mais cela dépendra des décisions gouvernementales.


Q riverain de l’avenue Marx Dormoy à Montrouge: les appels d'offres européens prendront-ils en compte les aspects sociaux (formation, handicap, insertion), environnementaux ? Comment éviter le dumping social ?

Q Daniel Faure, AUT: est-il prévu de maintenir le trajet du bus 323 ? Est-il prévu de renforcer les lignes 160 et 175 en direction de La Défense

Q EELV Montrouge: question des projets SGP dans la zone autour de 400 m ? Qu'est-il prévu ?


Etienne Guyot, SGP, président du directoire
La même question que la première a été posée hier à Bagneux.
Pour le chantier, ce sera 20000 emplois concernés: il faut les identifier, et s'assurer que les effectifs existent dans les entreprises.
En 2030-2035, il y aura 800000 emplois en plus en Ile de France (tendance naturelle), 130000 emplois s'y ajouteront, induits par le projet GPX.
Pour les appels d'offres, la loi prévoit que la concurrence s'applique. Il faut que la loi s'applique de la façon la plus intelligente possible. Mais on ne peut pas réserver un quota aux entreprises d'Ile de France, au moins dans l’état actuel de la loi.
Il faut qu'un maximum d'entreprises soient en mesure de répondre aux appels d'offres. Pour cela, la SGP recourra à une politique d'allotissement. Pour les sondages de reconnaissance, il y a eu 9 lots dont certains ont été remportés par des PME de moins de 30 personnes.
La sous-traitance permettra à des entreprises locales de travailler pour des grands groupes.

Michèle Chevrant-Breton, STIF/DPI
Le réseau bus aura été réadapté à la mise en service du Grand Paris. Par ailleurs, le 323 est en cours de renforcement (décision au conseil du STIF d’octobre 2012)

Pierre-Alain Jeanneney, SGP, membre du directoire
La loi a prévu que la SGP pouvait intervenir en tant qu'aménageur:
- si le CDT est signé et donne le rôle d'aménageur à la SGP
- en l'absence de CDT, et après avis de la commune, la SGP peut intervenir en tant qu'aménageur, mais en suivant les règles d'urbanisme en vigueur dans la commune.

Michèle Chevrant-Breton, STIF/DPI
Il n'y a pas d'information sur les futures lignes en direction de La Défense. L'étude commencera en 2013.

Etienne Guyot, SGP, président du directoire
Pour ce qui concerne l'insertion, des clauses seront ajoutées dans les marchés de maîtrise d'œuvre, de sécurisation des parcelles et en général des travaux.

Jean-Loup Metton, maire de Montrouge, administrateur du STIF
Aucun projet d'urbanisme n'est prévu sur Montrouge, l'environnement est déjà très contraint. Il n'a par ailleurs pas été possible de déplacer la gare bus sur les emprises RFF / SNCF


Q Environnement 92, Nanterre: Arc Express desservait mieux Nanterre que le RTGP. Mais le RTGP prend comme hypothèse une augmentation supérieure à l'évolution naturelle de la population, et donc un transfert de provinciaux sur l'Ile de France.

Henri Watissée, CNDP, garant de la concertation
rappelle que le débat a eu lieu en 2010/2011 sur le sujet. Et que le point du débat est aujourd'hui la gare.


Q Montrouge: il devait y avoir "Fort de Montrouge" / "Verdun Sud" comme gare de correspondance [NDA : station de métro entre Mairie de Montrouge et le terminus de Bagneux]. Pourquoi le choix de Châtillon-Montrouge ? Alors que l'avenue Ravera était très large.

Q Châtillon: interactions avec les grands centres de transport: gares et aéroports. Qu'en est-il de Montparnasse ? Comment évaluer la charge en voyageurs sur ce trajet ?

Q Malakoff: la station de la ligne M13 a été conçue comme une gare intermédiaire avec des quais étroits : elle devait en effet, dans les années 80, rejoindre Vélizy 2 comme terminus. Les arrivées sur le quai central [NDA : arrivée du train directement en position de départ, dite « manœuvre zéro »] se font avec un seul escalier, l’autre trémie étant occupée par un escalier mécanique en sens montant. En-dessous, au niveau de la salle des billets et du couloir, la configuration est très étroite. Il faudrait désaturer la gare de la ligne 13.


Etienne Guyot, SGP, président du directoire
(En réponse à la question précédente)
L’attraction de Paris n'est pas dommageable à la province, puisque la population augmente partout. D'autre part les financements sont très majoritairement franciliens, entreprises, collectivités locales, il n’y a donc aucun aspect négatif pour la province.

Jack Royer, SGP
Pour ce qui est de l’interconnexion avec Montparnasse, elle se fait aujourd'hui par la ligne 13. A terme, on pourra passer par la gare de "Fort d'Issy" puis le Transilien N.

La désaturation de la ligne 13 au nord profitera à la partie sud de la ligne également.
Dans la station "Châtillon-Montrouge" M 13, il faudra probablement mécaniser les accès malgré la largeur réduite du quai central.

Isabelle Rivière, SGP, chargée des relations institutionnelles pour les Hauts de Seine
Pour ce qui concerne le positionnement de Châtillon-Montrouge, il n'y a pas eu globalement de changement de gare par rapport au débat public de 2010, sauf pour Issy RER qui a remplacé Les Moulineaux - T2.

Jack Royer, SGP
Il n'y a pas d'aménagement prévu vers Verdun Sud, alors que Bagneux M 4 devrait voir la ZAC Victor Hugo être aménagée.


Q Montrouge: s'agit-il d'une tarification par tronçons ? Avec des zones supplémentaires ?

Q EELV Montrouge: aucun parking à vélos, ni aucune solution d'autopartage ne semble prévue ?

Q riveraine de Chatillon-Montrouge: le café à l'angle Dormoy - Jaurès serait rasé. La dame serait juste à côté de la gare puisqu'elle habite un pavillon à côté du café.


Michèle Chevrant-Breton, STIF/DPI
les conditions tarifaires seront identiques à celles du reste du réseau en 2018, mais celles-ci ne sont pas définies à ce jour.
Le dézonage week-end est en place, les unités de transport pourraient être mises en place.

La SGP intègrera les principes d'insertion des piétons, des cyclistes définies par le STIF. Il y aura un parc sécurisé à Châtillon-Montrouge (au total, 20000 places Véligo en 2020 dans toute la région).
Pour ce qui est des voitures, le rabattement est à éviter en Petite Couronne, il faudra privilégier le renforcement des bus.

Ioanis Valougeorgis, SGP, directeur adjoint à l’aménagement et à l’urbanisme
Le prestataire chargé des négociations immobilières a déjà contacté les propriétaires concernés. La dame est effectivement riveraine de la gare.


Q Carmelo Picciotto, Montmartre: une conduite manuelle est-elle possible en cas d'attaque cybernétique ?
Y a-t-il une évaluation des coûts de fonctionnement ?
Y a-t-il des voies d'évitement ?

Q Daniel Mouranche, Collectif du Val de Seine / AUT: rappelle la préférence publique pour Arc Express, plus de gares mais plus simples, mais moins ambitieuses dans leurs objectifs
Quelle est l'analyse des coûts et des risques pour les choix de la modernité absolue ?


Etienne Guyot, SGP, président du directoire
Les dispositions seront prises pour réduire les risques d'attaque informatique.

Henri Watissée, CNDP, garant de la concertation
(qui a travaillé sur les automatisations des lignes 1 et 14 dans une autre vie): toutes les précautions sont prises dans ce type de systèmes

Isabelle Rivière, SGP, chargée des relations institutionnelles pour les Hauts de Seine
Le pilotage reste possible en manuel

Jean-Vincent Bonifas, SGP, chargé des études de trafic et des études de capacité
L'évaluation socio-économique du projet (investissement et fonctionnement) intègrera les avantages en termes d'emplois, d'environnement, ...

Une voie d'évitement est prévue à proximité de Châtillon-Montrouge.

Jack Royer, SGP
Une voie d'évitement permet de garer une ou deux rames. Elle peut être parallèle ou perpendiculaire. La voie se trouve en fait sous le fort de Vanves, il y en a également à l'est.

Etienne Guyot, SGP, président du directoire
il y a une volonté d'être à la pointe du modernisme, mais également une évolution naturelle de la technique, en intégrant un volet recherche.
Il faut plutôt voir la modernité comme un facteur de progrès, d'économie, …
D'autres métros après 2025 seront encore plus modernes.
Le projet du Grand Moscou, pas uniquement consacré aux transports, coûtera entre 53 G EUR et 300 G EUR.

Daniel Mouranche, Collectif du Val de Seine / AUT: parlait des risques et non sur les coûts et les délais

Etienne Guyot, SGP, président du directoire
La question est très générale. Tout projet fait appel à une étude des risques


Q Montrouge: y aura-t-il déconnexion des centres d'exploitation du réseau Internet ?
Signalétique à comparer à celles des TC japonais (contrôle entrée et contrôle sortie, informations sur les correspondances, …)

Q Montrouge: y a-t-il déjà un ordre pour les différentes ouvertures des tronçons ?


Jack Royer, SGP
Le PCC sera à la pointe de la modernité. Situé à Champigny, il fera l'objet d'une protection au plus haut niveau. Un PCC de repli sera également aménagé (son emplacement sera tenu secret).

Etienne Guyot, SGP, président du directoire
La SGP regarde Singapour, Dubai, Madrid pour analyser les idées mises en place.
Il faut que les voyageurs se sentent accompagnés.
On peut aussi jouer sur la lumière, où la lumière invite à aller vers un endroit.
On peut jouer sur les sons, une lumière ou un son particulier pouvant indiquer l'arrivée du train.
Il ne faut cependant pas que le voyageur se sente agressé par une multitude de panneaux.

Pierre-Alain Jeanneney, SGP, membre du directoire
la question du séquencement est une question complexe. Mais la réponse n'est pas aujourd'hui connue. Une expertise sur la vérification des coûts de l'ensemble du projet, le séquencement / la prioritarisation et les coûts et financements nécessaires est en cours (mission Auzannet). Le rapport doit être rendu fin novembre, la décision suivra.
Les tronçons suivants seront nécessairement contigus pour pouvoir faire profiter des centres de maintenance.



CONCLUSION

Henri Watissée, CNDP, garant de la concertation
M. Watissée dresse comme à l’habitude un résumé des points abordés :
• Des questions locales: préoccupations sur les correspondances (gare routière, ligne 13, étroitesse de la gare et saturation, correspondance éloignée T6, correspondance à Pont de Sèvres vers La Défense, bus 323, interconnexion avec les grandes gares) et les gares (pourquoi cette gare à cet endroit, aménagement dans les 400 m, modes doux, rabattement en voiture)
• Des questions techniques (problèmes informatiques, influence du projet sur l'emploi)
• Des questions générales

Etienne Guyot, SGP, président du directoire
Merci d'être venus ! Merci d'avoir posé les questions, différentes d'une réunion à une autre.
L'objectif est de faire un métro qui réponde aux attentes du public.

Jean-Pierre Schosteck, maire de Châtillon
Remerciements à la Mairie de Montrouge pour son accueil, à la SGP et au public.
Le pôle multimodal de Châtillon-Montrouge est un outil formidable.
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 18 oct. 2012, 17:30

@Tholdor,
Il serait préférable de préparer une version courte de ton texte. Il arrive de plus en plus dans les réunions, au moins celles auxquelles j'ai assisté, que soit le M. Loyal, soit M. Watissée le garant, intervienne pour que les déclarations préliminaires ne s'éternisent pas.
Image

Avatar du membre
Tholdor
Messages : 814
Enregistré le : 16 déc. 2008, 20:32
Trajet : Melun / Paris via RER D ou Transilien R

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Tholdor » 18 oct. 2012, 19:13

Nouvelle version:
Mesdames messieurs,

Je n'évoquerai pas ici le choix de la gare de correspondance entre la D et le grand Paris, les habitants d'ici le
feront mieux que moi qui suit un Melunois.
Pourtant la question que je vais vous poser concerne directement cette réunion, à savoir la correspondance en gare du Vert de Maison entre le GP et l'infrastructure existante.

Je suis un client quotidien de la ligne Transilien R. Et sur cette ligne nous sommes près de 70000 voyageurs.
Pour rappelle cette ligne dessert toutes les gares entre Montereau, Montargis et Melun préfecture de Seine et Marne en pleine essor démographique.
Sur ces 70000 voyageurs, près des deux tiers, soit 45000 voyageurs empruntent la :R: pour se rendre, dans le cas
de leur travail en dehors du territoire parisien (en petite couronne pour être explicite) ils sont donc directement concernés par le métro automatique du Grand Paris.
Sans compter d'autres milliers nouveaux voyageurs qui s'ajouteront à ses comptages dans quelques années suite à la très probable intégration des branches Malesherbes et Corbeil vallée de la ligne D. Projet évoqué par la SNCF à plusieurs reprises.
Le nombre de voyageurs sur la ligne R décuplera donc automatiquement. Difficile à estimer... mais au moins 100 000 voyageurs...

Dans l'état actuel du projet, la ligne rouge/sud du grand Paris ne garanti aucune correspondance en gare du Vert de Maison avec la ligne R.
Pourtant, ladite ligne R emprunte les voies de cette gare, systématiquement.
Pour l'instant aucun train de cette ligne R ne dessert Vert-de-Maison.
Mais il est techniquement possible de le faire. Immédiatement en gare de Maison Alfort, et avec quelques menus travaux en gare de Vert de Maison (à savoir le rippage d'une voie de service et la mise au norme d'un quai pour les UM2) pour un cout ultra-modeste.

Si vous annoncez ici que la ligne R n'aura pas sa correspondance, vous insultez les Seine et Marnais.
Car pendant la réunion du Grand Paris à Melun en 2010, il avait été garanti et promis, schémas à l'appui,
la correspondance avec la ligne R.
Si vous annoncez que les usagers de la R devront prendre un RER D à Gare de Lyon pour changer au Vert de Maison,
aucun d'entre eux ne le fera, car ils perdront au change (plus de 15 minutes) , et si ils le faisaient réellement,
ils viendraient saturer des trains déja hyper-saturés de la D sur ce tronçon.
Nous serions ainsi la seule ligne Transilien à ne posséder aucune correspondance avec le GP.
Ne parlons pas s'il vous plait de passer par la ligne 14 pour rejoindre la ligne rouge du GP... cette solution est grotesque... elle nous rallongerait encore plus que de reprendre le RER D. Ne parlons pas non plus de bénéfice en régularité de la ligne R. Car l'impact du GP sur la future régularité de ligne R sera quasi-nulle !

QUESTION:
Pouvez vous nous garantir la correspondance en gare de Vert de Maison, entre le GP et la ligne R ?
Ca tient en 2 minutes et 25 secondes après chronométrage.
Pouvez vous m'aider à élaguer si vous trouvez ça trop long ?
Merci :hourra:
Yo Les Vieux !
Membre SaDur

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 18 oct. 2012, 19:32

Les dernières questions hier ont dû tenir en moins de 30 secondes.
Le planning de la réunion standard prévoit 40 minutes de présentation et 80 de questions - réponses (c'est aussi sur la page 4 de toutes les présentations).
Et d'après les restitutions actuellement en ligne, il y a entre 17 et 32 prises de parole. Donc je te laisse faire le calcul, sachant que le temps pour la réponse n'est généralement pas de 2-3 secondes...
Image

Avatar du membre
Tholdor
Messages : 814
Enregistré le : 16 déc. 2008, 20:32
Trajet : Melun / Paris via RER D ou Transilien R

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Tholdor » 18 oct. 2012, 20:44

Ca va être difficile de synthétiser pour faire 30 secondes.
Mais d'après vous, quels éléments garder impérativement ?

Merci de votre aide :)
Yo Les Vieux !
Membre SaDur

FrancoisL
Membre de SaDur
Messages : 13571
Enregistré le : 12 sept. 2007, 02:00
Localisation : Paris

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar FrancoisL » 18 oct. 2012, 21:16

Oui, en pratique il doit y avoir nettement, mais vraiment nettement moins de questions que 80.
Il y a plein d'avantages à faire moins d'une minute, dont celui de ne pas endormir l'auditoire. Important, surtout si tu passes derrière une certaine personne qui pourrait bien avoir préalablement assommé la salle avec des problématiques cybernétiques :mrgreen:

Je ferais la question suivante :
Je suis utilisateur quotidien de la ligne :R:, c'est à dire Paris - Montereau/Paris - Montargis par Melun.
Dans l'état actuel du projet, la ligne rouge du grand Paris ne garantit aucune correspondance en gare du Vert de Maisons avec la ligne R (qui actuellement a des trains sans arrêt entre Paris et Melun).
Compte tenu des difficultés évidentes de correspondance entre les deux lignes en l'absence de cet arrêt, pouvez vous nous assurer que les travaux nécessaires à une telle correspondance seront bien faits et la correspondance effective dès l'ouverture de la ligne ?
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 18 oct. 2012, 21:38

J'ai parlé de 80 (minutes) de questions, pas de 80 questions ;-)
Image

FrancoisL
Membre de SaDur
Messages : 13571
Enregistré le : 12 sept. 2007, 02:00
Localisation : Paris

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar FrancoisL » 18 oct. 2012, 22:24

Ai lu trop vite :oops:
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 22 oct. 2012, 11:28

Quelques éléments supplémentaires issues d'un : document rédigé par le STIF disponible en même temps que les délibérations du dernier conseil (10 octobre):
Article 3 - [Le Conseil du STIF] prend acte du contenu du dossier transmis au STIF le 1er août 2012 et qui prévoit la réalisation de ce tronçon en 2 sections:
- de Noisy-Champs à Vitry-sur-Seine, avec une mise en service envisagée fin 2018,
- de Vitry-sur-Seine à Pont de Sèvres, avec une mise en service envisagée de début 2019 à 2020

[...]

Article 6 - [Le Conseil du STIF] réaffirme l'importance de la prise en compte de l'intermodalité dans le projet, et notamment:
- les parvis (accès et circulations piétons)
- les stationnements vélo, conformément au Schéma Directeur du Stationnement Vélo dans les pôles d'échange
- les gares routières, dimensionnées pour permettre un rabattement bus efficace, conformément aux éléments transmis par le STIF
- le cas échéant, les parcs relais, conformément aux orientations définies par le PDUIF et au schéma directeur des parcs relais

Article 7 - [Le Conseil du STIF] appelle la SGP à une attention particulière quant à l'impact potentiel des travaux sur les services de transport et notamment pour les travaux envisagés à proximité des réseaux existants (RFN/Transilien, RER, métro) et notamment pour les gares de Noisy-Champs, Vert de Maisons, Châtillon-Montrouge et Fort d'Issy-Vanves-Clamart [...]
Image

Avatar du membre
tgv91
Messages : 11649
Enregistré le : 04 nov. 2005, 01:00
Trajet : Yerres - Gare de Lyon (Austerlitz)
Localisation : Brunoy

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar tgv91 » 23 oct. 2012, 07:43

Alors ? L'ambiance était bonne ?
-- D investissements et D Resultats, D Maintenant ! --
** Radio Ligne D, la 1ère radio 100% pub **
Vous habitez le Val d' Yerres => http://www.valdyerres.com !

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 23 oct. 2012, 09:25

Ouais... le compte rendu arrive dans la journée, mais on reste nettement sur sa faim !
Avec la présentation de la gare théorique par Pierre Serne et à côté une présentation du projet avec tout un paquet de fonctionnalités en moins par la SGP.
Au lieu de construire Daumesnil (station de correspondance de la ligne 8 avec la ligne de métro circulaire sud), on construit Eglise d'Auteuil... :-(
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 23 oct. 2012, 15:02

Projet Grand Paris Express - Concertation Ligne Rouge Sud
Réunion du 22 octobre 2012 à Maisons-Alfort

Maisons-Alfort, Théâtre Debussy, 20 heures

Réunion commune aux villes de Maisons-Alfort et Alfortville


Nadir Bentouta, SGP, chargé des relations institutionnelles
La réunion d’aujourd’hui est la 16e réunion d’une série de 21 qui se déroulent dans les communes desservies par la Ligne Rouge Sud (plus que 5 !)


Michel Herbillon, député-maire de Maisons-Alfort
remercie de leur présence :
o Jean-Yves Le Bouillonnec, président du comité stratégique de la SGP
o Pierre Serne, vice-président de la région Ile de France délégué aux transports
o Les représentants de la RATP, de la SNCF, de RFF et du STIF

L’action sur les transports est commune avec la ville d'Alfortville, car la ligne RER D et les 2 gares sont communes aux 2 villes.
Cette réunion est la première d'une série de réunions d'information et de concertation, destinées aux Alfortvillais et aux Maisonnais, sur ce projet.
Cette ligne représentera une très grande amélioration des transports pour l'Ile de France, et en particulier pour le Val de Marne.
C'est l'aboutissement d'une grande bataille menée par l'association Orbival.
Toutefois, les 2 maires seront également attentifs à l'amélioration des liaisons existantes, en particulier le RER D (mais également le RER A pour M. Herbillon, député de la 8e circonscription qui comprend Joinville)


Nadir Bentouta, SGP, chargé des relations institutionnelles
remercie les services techniques de la Ville de Maisons-Alfort pour l’accueil dans la salle, et présente le déroulement de la réunion.


Vidéo "La concertation continue", Anne Cazaubon, journaliste
Vidéo visible sur Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=eIbs6H-GVhg


Nadir Bentouta, SGP, chargé des relations institutionnelles
L'enquête publique aura lieu fin 2012 - début 2013.
Les questions et les remarques seront prises en compte dans le cadre de l'enquête publique.


Etienne Guyot, SGP, président du directoire
Etienne Guyot remercie de leur présence :
o Christian Roques, secrétaire général du préfet du Val-de-Marne
o Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire de Cachan, président du comité stratégique SGP
o Pierre Serne, vice-président de la Région Ile de France, vice-président du STIF
o Les élus municipaux
o Les partenaires que sont le STIF, l’Etat, la RATP, la SNCF, RFF, et les collectivités locales

Il présente les personnes présentes à la tribune :
o Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire de Cachan, président du comité stratégique SGP
o Claire-Hélène Coux, SGP, directrice du projet (études et travaux) Villejuif - Noisy-Champs
o Christian Garcia, SGP, chargé des relations institutionnelles dans le Val-de-Marne
o Henri Watissée, garant, CNDP

Il s'agit de recueillir les observations du public en vue de l'enquête publique.

Les décisions ne sont pas figées:
o Les observations peuvent être intégrées dans le dossier de la DUP
o Elles peuvent aussi l'être dans les dossiers techniques

Le Grand Paris avance, il avance vite: réseau GPX, contrats de développement territorial (CDT) d'une durée de 15 ans
Le gouvernement a confirmé le projet, tout le projet. Cécile Duflot a demandé le lancement de toutes les enquêtes publiques.
Pour des raisons budgétaires, le gouvernement est en faveur d'un phasage. Une étude doit permettre de confirmer les coûts, et donc de faire le phasage en connaissance de cause.
La dotation au capital sera un des financements, avec l’emprunt, la fiscalité, la dotation des collectivités locales.


Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire de Cachan, président du comité stratégique SGP
3 instances sont prévues par la loi pour la SGP:
o Le directoire
o Le comité de surveillance (Etat, Région, conseils généraux): qui s’assure du contrôle du respect de la démarche et des accords
o Comité stratégique (81 communes, 23 EPCI, parlementaires, représentants entreprises, syndicats, Paris Métropole, AMIF, …): qui comprend en particulier 3 groupes de travail: conception des gares, environnement des gares, potentialité commerciale des gares vs. leur environnement

C'est un projet pour l'Ile de France, mais aussi pour chacune des communes. Il faut que les habitants s'approprient le projet.
La démarche de concertation de la SGP a été saluée par le Comité Stratégique


Henri Watissée, CNDP, garant de la concertation
Les débats publics de fin 2010 - début 2011 ont permis de constater l'opportunité du projet et ont demandé une convergence des 2 projets RTGP et Arc Express.
Monsieur Watissée rappelle la nature de la CNDP, son rôle et le processus de saisine.



PRESENTATION

LE GRAND PARIS EXPRESS
Etienne Guyot, SGP, président du directoire
Le Grand Paris Express améliorera le réseau existant, notamment en diminuant la surcharge des lignes A, B, 4, 6, 7, 12 et 13.
Monsieur Guyot rappelle le planning des travaux jusqu'à l'ouverture des premiers tronçons en 2018.


LA LIGNE ROUGE SUD
Christian Garcia, SGP, chargé des relations institutionnelles dans le Val-de-Marne
33 km, 16 gares, 22 communes, 4 départements
1 M habitants concernés
Localisation des sites de maintenance: SMR (+PCC) à Champigny, SMI à Vitry-Les Ardoines, création de 650 emplois permanents
16 gares en correspondance avec le réseau existant
Concertation permanente: 44 comités de pilotage et 104 comités techniques (services techniques villes et SGP)
800 réunions ont déjà eu lieu pour les 57 gares SGP
33 ha de terrain en surface seront à acquérir pour la LRS. Pour les terrains privés, il y aura des négociations pour éviter les expropriations au maximum.


LE GRAND PARIS EXPRESS PRES DE CHEZ VOUS
Claire-Hélène Coux, SGP, directrice du projet (études et travaux) Villejuif - Noisy-Champs
Les 2 communes sont principalement desservies suivant un axe nord-sud, la ligne RER D avec 2 gares
De plus, la ligne M 8 comporte 3 stations sur Maisons-Alfort

La LRS est une rocade ouest-est qui donne accès aux RER A, B, C et E et aux M 4, 7, 9 et 13
Orly se trouvera à 21 minutes de Vert de Maisons par la ligne bleue.
Un des critères de choix de la position de la gare a ainsi été de favoriser la correspondance avec le RER D (80 % des voyageurs seront en correspondance RER D x LRS).

Les contraintes environnementales sont de plusieurs natures:
o L’existence du plateau ferroviaire RFF / SNCF
o Côté Maisons-Alfort, le square Dufourmantelle, classé monument historique
o Un projet d’immeuble de bureau au sud-est du site
o Côté Alfortville, une conduite d’assainissement VL9 à -24 m de profondeur qui est en cours de construction. Les quais ont donc été positionnés à 37 m de profondeur.
o Construction en terrain aquifère (risques sur la nappe phréatique)

La gare est entièrement souterraine, creusée à l'air libre dans la partie centrale, la plus large, et en souterrain sous les voies RER à l’ouest et sous l'avenue de la Liberté à l’est
Un couloir de correspondance est prévu pour rejoindre les quais de la D par une trémie à créer.

Les arrêts des bus se trouveront côté Maisons-Alfort rue Jean Jaurès, et côté Alfortville en rapprochant le 103 de la gare.

Les quais sont au niveau -5.
Sur le parvis se trouve un bâtiment technique, les escaliers et les ascenseurs

Ouvrages de l'infrastructure
La partie la plus visible de la ligne est la gare.
Il y a le tunnel, les puits de ventilation et les accès de secours

Les gares seront construites en parallèle: il faut que les gares soient creusées avant le passage des tunneliers. Le 5e tunnelier ira donc des Ardoines côté Seine jusqu'à Créteil l'Echat au nord de la gare.

Evacuation des déblais
Un schéma directeur de l'évacuation des déblais a été élaboré pour les gares et les puits des tunneliers.
Pour Vert de Maisons, l'évacuation se fera par la route, moyennant 40 camions par jour. L'évacuation par voie fluviale sera étudiée en raison de la proximité de la Seine.
En cas de dépollution, c'est une installation en Seine et Marne qui sera utilisée.

Le futur métro
Il aura une vitesse commerciale de 55-60 km/h: Pont de Sèvres - Noisy-Champs en 35 minutes.
A terme, un train toutes les 2 minutes en heure de pointe.


Pierre Serne, vice-président de la Région Ile de France, vice-président du STIF
Le STIF est partenaire du projet: une fois la ligne construite, son exploitation sera gérée et financée par le STIF.

Le STIF, en tant qu’autorité organisatrice, a le souci d'avoir une bonne insertion de la LRS avec le réseau existant, afin de permettre à tous les habitants, même loin de la LRS, de pouvoir en profiter. En effet, tous les Franciliens paient la contribution spéciale GPX et ont donc droit de profiter du réseau.

A Vert de Maisons, il y a une correspondance avec la ligne D, il faut que la correspondance se fasse correctement et rapidement (5 min). 86 % des voyageurs sont en correspondance.
Il faudra revoir la desserte de Vert de Maisons: l'objectif est à court terme de passer à 8 trains par heure. A l'ouverture de la LRS, il pourrait y avoir 20 trains par heure. Il faut donc une gare à la bonne dimension, y compris du côté du RER D.
Correspondance avec la ligne R : c’est une demande du département de Seine-et-Marne: comment la gérer si elle apparaissait nécessaire ?

Il faudra aussi que le réseau bus soit restructuré, cela fera l'objet d'études en 2013. Il faudra que plusieurs bus puissent stationner à Vert de Maisons. Un parc relais sera peut-être à étudier. Les cheminements vélos et piétons seront également analysés de façon fine.
D’ici là, le schéma directeur d’accessibilité (SDA) sera appliqué d'ici 2014 à Vert de Maisons.

Le partenariat SGP - STIF va dans l'intérêt des usagers.

QUESTIONS / REPONSES

Q Maisons-Alfort: la LRS est-elle automatique ? Demande d'augmentation des fréquences du RER D.
Q Dammarie-les-Lys (77): 70000 usagers de la ligne R sont oubliés (100000 à terme). Pourquoi ?
Q Maisons-Alfort: au départ le Grand Paris, c'est un projet d'urbanisme ? Quel est le projet d'urbanisme sur Maisons-Alfort et Alfortville ?


Claire-Hélène Coux, SGP, directrice du projet (études et travaux) Villejuif - Noisy-Champs
c'est un métro à conduite entièrement automatique

Pierre Serne, vice-président de la Région Ile de France, vice-président du STIF
Au service annuel 2014 (décembre 2013), il y aura 8 trains par heure et par sens qui s’arrêteront à Vert de Maisons et Maisons-Alfort. La desserte de Vert de Maisons sera progressivement augmentée: elle pourrait atteindre 12 trains par heure à l'ouverture de la LRS.
Il faut que la ligne R soit interconnectée à terme au niveau de Vert de Maisons, c'est une demande du CG 77.

Michel Herbillon, député-maire de Maisons-Alfort
une amélioration de la desserte du RER D aura lieu dès décembre 2013.
Pour Maisons-Alfort, un immeuble de bureaux est en place [Huit-Douze sur Parc] occupée par 2 entreprises. Le Parc du Vert de Maisons (2,5 ha) est aménagé: il n'est pas question de le modifier. Un autre immeuble de bureaux est en projet au sud de la gare. Des évolutions urbaines rue Jean Jaurès auront lieu progressivement, dans le cadre d'un "urbanisme à taille humaine.".

Luc Carvounas, sénateur-maire d’Alfortville
Il faut rénover le cours Beethoven [le long des voies SNCF au nord du Vert de Maisons], peut-être prolonger vers le nord l'impasse de Choisy, aménager une traversée entre Maisons-Alfort et Alfortville. Une place sera par ailleurs aménagée dans le secteur Chantereine.
Comment la gare enfouie peut-elle être un marqueur de l'urbanisme côté Alfortville ? Les réponses de la SGP sont attendues. Le quartier pavillonnaire sera préservé.

Michel Herbillon, député-maire de Maisons-Alfort
Un immeuble est actuellement en cours de commercialisation à l'entrée de la rue de Valenton. On remplace des bâtiments vétustes par des constructions de qualité.
Enfin, la piste cyclable sera prolongée le long de la RD 6.


Q Maisons-Alfort: quand la ligne rouge sera-t-elle complétée ? Qui gèrera l'ensemble ?
Q Maisons-Alfort: inquiétude sur la capacité de la ligne D à suivre la progression du trafic ?
Q Maisons-Alfort: offre de bus. Il faut que l'accès à cette gare soit facilité.


Etienne Guyot, SGP, président du directoire
L’objectif pour la ligne rouge est d'être terminée en 2025. L'exploitant sera choisi par le STIF après appel d'offre.

Pierre Serne, vice-président de la Région Ile de France, vice-président du STIF
L’objectif est d'éviter la saturation totale de la ligne D dès le jour d'ouverture. Le schéma directeur de la ligne a été lancé depuis quelques mois. 120 M EUR seront investis d'ici 2014 pour améliorer la robustesse. Il ne faut cependant pas que les arrêts supplémentaires dégradent le temps de parcours pour la Seine et Marne.
Il faut à terme des travaux d'infrastructure de plus grande ampleur: par exemple, le doublement du tunnel Châtelet - Gare du Nord.
Pour les bus, une restructuration sera faite systématiquement autour de chaque gare. Le réseau sera renforcé avec création de nouveaux rabattements.
Jeudi 25 octobre, le SDRIF horizon 2030 sera en principe voté. Une densification est prévue autour de nouvelles gares GPX mais aussi d'autres gares.

Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire de Cachan, président du comité stratégique SGP
On ne règle pas avec cette ligne les problèmes de transport. Il faut maintenir l'effort sur le réseau existant. L'accord de 2011 concerne à la fois le GPX, mais aussi l'amélioration des transports actuels (plan de mobilisation régional).
La SGP accompagnera le financement du prolongement de la ligne bleue à St Ouen.


Q Alfortville: expropriations. Quelles seront les expropriations à réaliser dans le secteur alfortvillais du Vert de Maisons ?
Q Maisons-Alfort: les travaux du secteur Pernod semblent retardés. Y a-t-il un rapport avec le GPX ?
Q Alfortville: qu'en est-il des terrains marécageux du bord de Seine ? Quelles nuisances seront-elles à prévoir ?


Benoît Labat, SGP, directeur de la valorisation et du patrimoine
Quelques acquisitions pourraient être nécessaires au niveau de la gare.
La LRS est en tunnel, il devra y avoir acquisition des tréfonds pour les propriétés concernées.

Michel Herbillon, député-maire de Maisons-Alfort
Pernod est sur la commune de Créteil. La question est donc à poser au maire de Créteil.

Christian Garcia, SGP, chargé des relations institutionnelles dans le Val-de-Marne
Il n'y a pas de lien avec le projet GPX

Claire-Hélène Coux, SGP, directrice du projet (études et travaux) Villejuif - Noisy-Champs
Vers les bords de Seine, le tunnel passe en profondeur, il est à -36 m au niveau de la Seine. Il passera dans des marnes. Les vibrations dans cette pierre dure ne devraient pas se ressentir en surface.


Q Maisons-Alfort: aurait souhaité voir le plan précis du tracé.
Quel est le niveau sonore et quelle est la pollution à attendre des puits de ventilation ?
Q Maisons-Alfort: est-il prévu des évolutions dans la gare centrale ?


Claire-Hélène Coux, SGP, directrice du projet (études et travaux) Villejuif - Noisy-Champs
Le tracé figurera sur le site Internet dans quelques jours.
L'enquête parcellaire sera faite après la DUP, donc en 2014.Le fuseau est actuellement large de 100 m.
Le point le plus haut sur Maisons-Alfort est à -33 m. Aucune vibration n'est donc à attendre. Cependant, une étude vibratoire permettra de tester les sols, de façon à régler éventuellement la fréquence du tunnelier.
Des référés préventifs peuvent être mis en place.
1 puits de ventilation est prévu sur Alfortville (situé sur une voie publique), aucun ne l’est sur Maisons-Alfort.
Les puits de ventilation contiennent des escaliers, des ventilateurs déclenchés par forte chaleur ou en cas d'incident. Le bruit devrait être réduit par des pièges à son. L'air ne ressort plus par les puits de ventilation.

Michel Herbillon, député-maire de Maisons-Alfort
Depuis presque 2 ans, des réunions sont organisées environ tous les 3 mois avec Alfortville au sujet des 2 gares avec le STIF, RFF, la SNCF, la RATP, parfois la SGP et la région Ile de France.
La gare va évoluer avec une mise en accessibilité (acté) et une évolution du BV (pas encore acté).

Marc Carémentrant, SNCF Paris-Sud-Est
Le projet accessibilité est bien avancé avec la construction d’un 3e passage souterrain côté Paris et l’installation d’ascenseurs. Planning de réalisation: 2014-2016.
Le 2e projet porte sur l'amélioration des 2 bâtiments voyageurs intégrant l'extension vers l'accès au passage souterrain.


Q Maisons-Alfort: quelles sont les nuisances à attendre de la multiplication des arrêts du RER D ?
Q Maisons-Alfort: quelle tarification sera-t-elle appliquée ?
Q Alfortville: y a-t-il des simulations financières des travaux ?


Manuel Leconte, RFF
il ne s'agit pas de trains supplémentaires, mais simplement d'arrêts supplémentaires

Pierre Serne, vice-président de la Région Ile de France, vice-président du STIF
le GPX sera intégré dans le réseau STIF à son ouverture. PS espère qu'à l'ouverture de la LRS la zone unique sera instaurée. Une tarification origine-destination sera établie en parallèle.

Etienne Guyot, SGP, président du directoire
Le coût des 3 lignes SGP est de 17,5 G EUR (conditions économiques de 2008)
Il y a une participation de 2 G EUR pour la ligne orange sous maîtrise d’ouvrage STIF
Avec la participation au prolongement STIF de la ligne bleue à St Ouen , on arrive à 20 G EUR.

Fiscalité: taxe spéciale d'équipement (en plus des impôts locaux): 117 M EUR/an
Taxe locale sur les bureaux, stationnement, commerce: 168 M EUR/an
Imposition forfaitaire pour les entreprises de réseaux: 60 M EUR/an, total de 350-355 M EUR/an
Un prélèvement d’une partie de la taxe locale sur les bureaux au profit de l'ANRU reviendra à la SGP dès 2014, ce qui devrait porter le total vers 450 M EUR/an.
Il y aura une dotation en capital.
L'emprunt sera remboursé par la fiscalité qui continuera et par les péages payés par l'exploitant


Q Maisons-Alfort: longueur des quais, longueur des trains, gabarit ?
Q Maisons-Alfort: impact sur l'emploi ? Conditions d'insertion sociale dans les contrats ?
Q Maisons-Alfort: étude de l'impact sur l'immobilier ? Quelle évolution de la population ?
Q Maisons-Alfort: tangentielle Champigny - Orly : quelle en est la nature ?


Claire-Hélène Coux, SGP, directrice du projet (études et travaux) Villejuif - Noisy-Champs
La longueur des quais est de 120 m, les trains auront une capacité de 1000 places, seront au gabarit RER. Ils s’arrêteront à toutes les gares.

Manuel Leconte, RFF
Tangentielle Champigny-Orly: les études sont au niveau amont (donc pas vraiment avancées). Le matériel n'a pas été choisi. Pour mémoire, les autres tangentielles seront exploitées avec des matériels plus étroits, de type tram-train.

Etienne Guyot, SGP, président du directoire
L’impact emploi pour le chantier est de 20000 emplois par an sur 10 ans. Une action a été lancée avec la DIRRECTE pour vérifier l'adéquation avec la population existante et les formations. Des clauses d'insertion seront insérées dans les marchés de maîtrise d'œuvre puis de travaux.
Pour ce qui concerne l’impact du projet : en 2030, on devrait avoir 800000 emplois de plus en suivant la tendance naturelle. Le GPX devrait permettre une augmentation de ce chiffre de 115000 à 300000.

Michel Herbillon, député-maire de Maisons-Alfort
Le maire ne fait pas la pluie et le beau temps, et il ne lit pas dans le marc de café. Cependant une ligne de transport apporte toujours une plus-value immobilière. Mais d'autres paramètres entrent également en ligne de compte (qualité de vie, fiscalité, …).



CONCLUSION

Henri Watissée, CNDP, garant de la concertation
La gare sera principalement une correspondance.
Beaucoup de problèmes sont apparus avec ces correspondances:
o RER D, avec son évolution
o Ligne R
o Restructuration des réseaux de bus
D'autres questions ont été posées sur les nuisances (vibrations), sur les puits de sécurité, sur les acquisitions / expropriations
Des questions générales ont également été abordées :
o Urbanisme autour des gares
o Tarification
o Impact sur l'emploi
o Prix de l'immobilier


Etienne Guyot, SGP, président du directoire
Merci d'être venus, d'avoir posé des questions. Ce sont ces questions qui font avancer le projet.


Luc Carvounas, sénateur-maire d’Alfortville
Remercie le maire d'Alfortville. Stop, on la refait…
Remercie le maire de Maisons-Alfort pour son accueil, la SGP, et Jean-Yves Le Bouillonnec.
La LRS sera en service en 2018, ce sera le premier tronçon, et ce grâce au travail de l'association Orbival des élus du Val de Marne.
La vigilance restera de mise sur la LRS, mais aussi sur le RER D.
En tant que maire d’Alfortville, M. Carvounas insiste sur le souhait d’avoir 2 sorties à la gare, dont une côté Alfortville.


Michel Herbillon, député-maire de Maisons-Alfort
remercie le public, à Etienne Guyot, Jean-Yves Le Bouillonnec, Christian Garcia, Claire-Hélène Coux et Henri Watissée.
D'autres étapes d'information et de concertation auront lieu.
Les maires sont les interlocuteurs naturels pour remonter les questions à la SGP.
En parallèle, le travail continue avec le STIF, la SNCF, RFF, la RATP, … pour améliorer l'existant.
Le début de la LRS dans le Val-de-Marne est une belle victoire.


Nadir Bentouta, SGP, chargé des relations institutionnelles
Indique la présence dans la salle de 350 participants.
Image

FrancoisL
Membre de SaDur
Messages : 13571
Enregistré le : 12 sept. 2007, 02:00
Localisation : Paris

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar FrancoisL » 23 oct. 2012, 17:51

Merci pour le CR.
Comme point positif, je retiens que le fait que les possibilités de rabattement bus soient pour le moins restreintes est assez bien passé. Mais ça ne nous avance pas beaucoup :-(
Image

Avatar du membre
Ver1976
Messages : 11707
Enregistré le : 28 mars 2010, 09:25
Trajet : Vigneux sur Seine -> Bobigny

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Ver1976 » 23 oct. 2012, 18:45

Merci aquarius, je suis toujours impressionné par la somme de travail que tu réalises pour assister aux réunions et en faire des CR détaillés. ;-)

Sinon :
L’objectif est d'éviter la saturation totale de la ligne D dès le jour d'ouverture. Le schéma directeur de la ligne a été lancé depuis quelques mois. 120 M EUR seront investis d'ici 2014 pour améliorer la robustesse. Il ne faut cependant pas que les arrêts supplémentaires dégradent le temps de parcours pour la Seine et Marne.
Concernant les 350 M EUR de l'accord Etat-Région, ils n'ont toujours pas d'idée pour les investir ?
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 23 oct. 2012, 19:25

Merci aquarius, je suis toujours impressionné par la somme de travail que tu réalises pour assister aux réunions et en faire des CR détaillés. ;-)
Le truc est assez simple, il suffit de sortir de la réunion avec une version quasiment prête pour une publication. Là, j'ai quand même passé un peu de temps à la mise en forme a posteriori.
Ceci étant, pour les réunions LRS, il y aura peut-être celle de Créteil dans 3 semaines, mais ce sera la seule.
A force d'entendre que Créteil - Noisy nécessite de passer par les lignes 8, 6 et A (ligne 100 directe), que Montfermeil - Roissy (autre ligne 100 tout autant directe), ça nécessite beaucoup de correspondance et que le tunnel sera entièrement creusé en sous-sol (un concept de tunnel hors sol doit être à l'étude...), on finit par faire du rejet.
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 23 oct. 2012, 22:46

Il y en a un qui a gagné un grand portrait de lui hier soir... :mrgreen:
Image

Avatar du membre
Freddy
Messages : 1550
Enregistré le : 06 avr. 2012, 15:54
Localisation : Asnières-sur-Seine

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Freddy » 24 oct. 2012, 11:19

Il y en a un qui a gagné un grand portrait de lui hier soir... :mrgreen:
J'espère qu'il touche un droit à l'image car on le retrouve partout : documents, film de présentation .... et même dans les ZUCO mal fréquentés :roll:

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 24 oct. 2012, 17:21

Ah non, ce n'est pas lui dont je parlais...
Image

FrancoisL
Membre de SaDur
Messages : 13571
Enregistré le : 12 sept. 2007, 02:00
Localisation : Paris

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar FrancoisL » 24 oct. 2012, 19:25

Tu parles de cette belle brochette ? :mrgreen:
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 24 oct. 2012, 23:00

Par exemple, surtout l'orateur, juste au hasard...
Image

Avatar du membre
Ver1976
Messages : 11707
Enregistré le : 28 mars 2010, 09:25
Trajet : Vigneux sur Seine -> Bobigny

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Ver1976 » 25 oct. 2012, 08:16

Tu parles de cette belle brochette ? :mrgreen:
Effectivement on y reconnait quelques visages et pas seulement celui de l'orateur. :mrgreen:
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 25 oct. 2012, 08:19

Tu parles bien de Mme Michu, au fond à droite ? :arrow:
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 03 nov. 2012, 22:06

A défaut de trouver la restitution de la réunion de Maisons-Alfort, j'ai trouvé cette question et la réponse qui va avec sur le site de la Ligne Rouge Sud:
Pourquoi est-ce que la ligne rouge passe aussi près de Paris sur la partie sud-ouest? Ne serait-t’il pas plus judicieux de passer par Velizy qui est une zone d’emploi très mal desservie actuellement?

Par Eric P... ()
24-10-2012

Le schéma d’ensemble du métro du Grand Paris Express, avec le tracé a été approuvé par décret en Conseil d’Etat le 24 août 2011. Ce schéma d’ensemble a élaboré en tenant compte des remarques faîtes à l’occasion des deux débats publics de fin 2010-début 2011 relatifs au projet « Arc Express et à celui de « Réseau de Transport Public du Grand Paris ».

Il poursuit, entre autre, l’objectif suivant : améliorer les déplacements quotidiens en favorisant le transport de banlieue à banlieue par le gain de temps et en rapprochant les zones d’habitation et zones d’emploi.

Le Grand Paris Express contribuera à améliorer la desserte de Vélizy grâce aux nombreuses correspondances possibles. La ligne verte sera en correspondance aux gares de Massy-Palaiseau et de Versailles-Chantiers avec le RER C à la gare de Chaville /Vélizy.

Enfin, la ligne rouge en rocade autour de Paris sera en correspondance avec le projet de tramway T6 Châtillon-Vélizy en cours de construction, à la gare de Châtillon/Montrouge. Ce dernier relevant de la maîtrise d’ouvrage du Syndicat des Transports d’Ile de France comprendra plusieurs stations sur la commune de Vélizy.
Contrairement aux apparences, je n'ai pas foiré un copier-coller, c'est comme ça sur le site, avec la ligne verte qui tente de passer à Chaville-Vélizy.

Effectivement, durant les 2 débats cités en référence, personne ne s'est donné la peine de se poser la question d'une desserte de Vélizy. On nous a bassinés à toutes les réunions avec le cas de l'Institut Gustave Roussy. Pensez, ils sont 2500 à quelques km de Paris, seulement desservis par des bus, et les parkings à voitures sont pleins tous les jours.
Nous, on est plus de 40000, on est aussi à moins de 10 km de Paris, on a des bus (Vélizy est quand même desservie par 34 lignes !!! d'importance et d'utilité il est vrai des plus inégales), et la voirie est tous les jours à la limite de la saturation. Et on a quelque chose qui s'appelle centres commerciaux: Vélizy 2 of course (50000 visiteurs par jour moyen), mais aussi Art de Vivre et L'Usine Mode & Maison (ex Usines Center Villacoublay). Résultat: IGR 2 lignes GPX, Vélizy que dalle.
Et une RN 118, voie royale d'accès à Saclay, dont l'encombrement n'ira qu'en croissant avec le développement de Saclay: oui, il y a la ligne verte qui est prévue. Et les livraisons, on va les faire avec la ligne verte ? l'artisan, il va venir avec ses matériaux, sa caisse à outils et son échafaudage par la ligne verte ?

Alors, on aura des correspondances. Parlons-en: Pont de Sèvres, avec une RN 118 où il vaut déjà aujourd'hui mieux sélectionner son horaire de départ et brûler un cierge pour qu'il n'y ait pas un accident ou une voiture en panne; Châtillon-Montrouge, avec un tramway qui mettra 25 minutes, et qui grâce à la Ligne Rouge atteindra rapidement la saturation; Massy-Palaiseau atteignable par bus circulant... sur la RN 118 (mais dans le sens de la pointe), mais aussi sur son alter ego, RD 444 entre Bièvres et Palaiseau, et Versailles-Chantiers atteignable en 25 minutes quand tout va bien, mais où on fait le dernier km à pied aux heures de pointe parce que le quartier de la gare est déjà complètement saturé matin et soir.

Le Grand Paris Express pour améliorer la desserte de Vélizy :lol: :bidone:
Et quand il y a des questions précises sur les modes de rabattement, la réponse est limpide "cépanou, célestif".
La SGP dans les années 60, elle aurait été capable de construire l'autoroute du sud entre St Germain sur Ecole et Limonest, sans se poser la question du raccordement à Paris d'un côté ou à Lyon de l'autre. Non, ce n'est pas notre problème. Ah, la voirie existante est saturée ? On va espérer que ça s'arrange tout seul, en tout cas ce n'est pas notre souci. A l'époque, les décideurs avaient mis en place un plan pour faire une autoroute qui aille vraiment de Paris Porte d'Orléans à Lyon Perrache.
Et en 1981, elle aurait mis en service une ligne à grande vitesse entre Vergigny et Sathonay, mais les premiers TGV n'auraient circulé qu'entre ces 2 communes...


La mission de cette SGP a VRAIMENT été mal définie: construire un réseau de métro sans que les rabattements ne soient pris en compte, c'est un non sens.

C'était le coup de gueule du samedi soir...
Image

FrancoisL
Membre de SaDur
Messages : 13571
Enregistré le : 12 sept. 2007, 02:00
Localisation : Paris

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar FrancoisL » 03 nov. 2012, 22:33

A propos de l'IGR, à mon avis la problématique se résume ainsi : il faut prolonger la :M14: jusqu'à Orly, mais si on le fait le long de la N7 (pardon, de la D7) on va faire exploser la ligne, et la branche Villejuif de la :M7: deviendrait rapidement une ligne d'intérêt local. Donc il fallait passer à côté tout en étant quand même en correspondance avec la ligne rouge, c'est tombé sur l'IGR.
Image

aquarius
Equipe SaDur
Messages : 28396
Enregistré le : 24 nov. 2006, 01:00
Trajet : Maisons-Alfort - Vélizy et retour (en principe)

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar aquarius » 03 nov. 2012, 22:59

OK, mais si c'est un hasard, ce n'était pas la peine de mettre en exergue le souci de desserte de l'IGR.
Ca fait 2000 heureux et beaucoup plus de frustrés.
Image

Avatar du membre
Ver1976
Messages : 11707
Enregistré le : 28 mars 2010, 09:25
Trajet : Vigneux sur Seine -> Bobigny

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar Ver1976 » 04 nov. 2012, 10:09

C'était le coup de gueule du samedi soir...
Et tu as raison de l'avoir fait.
De toute façon, ce projet mettra beaucoup de temps pour se faire. Déjà il faut les financements, acheter les terrains, mettre tous les élus d'accord, mettre au travail plusieurs tunneliers en même temps, faire l'appel d'offre pour le matériel roulant, ... tout cela dans un contexte de crise économique.
Image

Avatar du membre
remster
Equipe SaDur
Messages : 27968
Enregistré le : 09 janv. 2006, 01:00
Trajet : Cesson - Pont de Levallois M3 (parfois via Melun....)
Localisation : Cesson

Re: Ligne rouge sud - concertation

Messagepar remster » 18 nov. 2012, 10:49

Le lien vers la présentation faite lors de la réunion publique du 22/10
Searching... ZYCK and destroy

Veni, vidi, sustínui...


Image

N'hésitez plus, inscrivez-vous et rejoignez-nous


Retourner vers « Les transports en Île-de-France »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron