Un mois avec sursis pour avoir saboté le métro

Vous avez remarqués une anomalie présentant un danger pour les utilisateurs du RER D et souhaitez le signaler.
Barrière cassée, trou dans le quai, escalier anormalement glissant, etc....
Il faut préciser la gare concernée, et être le plus précis possible afin que nous puissions localiser le problème. Une photo sera aussi la bienvenue.
Avatar du membre
GrandBourg
Messages : 593
Enregistré le : 20 déc. 2005, 01:00
Localisation : Parc aux biches

Un mois avec sursis pour avoir saboté le métro

Messagepar GrandBourg » 07 mars 2008, 17:39

On a d'un côté 2 pieds nickelés qui débranchent des alarmes et de l'autre la CGT qui soutient ces criminels...

Le tribunal a reconnu coupables de sabotage deux agents de la RATP, accusés par leur employeur d'avoir interrompu le trafic de la ligne 6, lors des grèves de l'automne.

La CGT ne décolère pas. Pour le syndicat, le tribunal correctionnel de Paris a commis vendredi « une entrave au droit de grève » : les magistrats de la 10è chambre ont condamné deux agents de la RATP à un mois de prison avec sursis pour avoir saboté la ligne 6 du métro parisien, le 14 novembre, lors des grève de cet automne contre la réforme des régimes spéciaux de retraites. Stéphane Juillard, 35 ans, et Thierry Bono, 44 ans, ont été reconnus coupables de vol de «rupteur d'alarme». Les juges n'ont toutefois pas suivi les réquisitions, plus sévères, du procureur qui avait demandé début février deux mois avec sursis et 200 euros d'amende.

La stratégie des deux prévenus, qui risquent de perdre leur emploi, n'avait pas vraiment convaincu. Niant l'exaction qui a interrompu l'alimentation et immobilisé, une dizaine de minutes, des rames de la ligne 6 dans les stations ou à l'intérieur des tunnels, les deux hommes ont affirmé avoir vu sur les voies un troisième homme s'enfuir. Une version démentie par des photographies fournies par la RATP, qui montrent les deux agents sur les rails quelques minutes avant les faits. Les défenseurs des agents rétorquent que ces clichés «d'une provenance inconnue» ne décrivent «à aucun moment les employés faire ce qu'on leur reproche».

Risque de panique chez les voyageurs

La CGT, qui « apporte son soutien le plus total» aux condamnés, envisage de faire appel. L'organisation avait déposé un préavis de grève peu suivi lors de l'audience du 1er février.

La RATP souligne que ce vol aurait pu entraîner un mouvement de panique chez les voyageurs et avoir de graves conséquences sur «la sécurité ferroviaire.
Le Figaro

Avatar du membre
D-prime
Membre de SaDur
Messages : 12720
Enregistré le : 28 juin 2005, 02:00
Trajet : Trans Algarve et Alfa Pendular

Messagepar D-prime » 07 mars 2008, 17:44

Grève: oui.... pourquoi pas
Sabotage: en aucun cas, la peine n'est pas assez sévère
C'est inouï, c'est le chaos!
Un nudge parce que tu le vaux bien
Donner au train des idées de ne pas être en rideau!©
A la SNCF l'à peu près c'est possible!©
Le ROR D, un service de plus en plus affligeant!©
SNCF: la culture de la grève
maligned: l'orthographe @pétaudièreD!©
SNCF, un incroyable talent

Avatar du membre
Kool
Messages : 1289
Enregistré le : 01 mai 2007, 02:00
Trajet : Melun <=> Evry-Courcouronnes
Localisation : Vaux-le-Pénil (77)

Messagepar Kool » 07 mars 2008, 18:47

Quelle est la conséquence exacte de ce sabotage ? Un simple arrêt du trafic ? Ou bien des dangers au niveau de la sécurité ?

Empêcher le trafic est une chose, le faire en mettant en péril la sécurité des voyageurs en est une autre...
Image

Labo, ZOPO, Dodo

FrancoisL
Membre de SaDur
Messages : 13571
Enregistré le : 12 sept. 2007, 02:00
Localisation : Paris

Messagepar FrancoisL » 07 mars 2008, 18:48

Je la sens pas la CGT en ce moment, entre ça et les appels à la grève qui font des flops...
Image


Retourner vers « Constats d'anomalies de sécurité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron