Réponses candidats 3ème circ. du Val-de-Marne

Avatar du membre
tgv91
Messages : 11649
Enregistré le : 04 nov. 2005, 01:00
Trajet : Yerres - Gare de Lyon (Austerlitz)
Localisation : Brunoy

Réponses candidats 3ème circ. du Val-de-Marne

Messagepar tgv91 » 06 juin 2012, 13:14

Fabrice PEYREGA candidat LUTTE OUVRIERE

Vous m’interrogez en tant que candidat aux élections législatives sur la situation de la ligne D du RER. Je comprends vos préoccupations. Je les partage toutes et j’y suis sensible à plusieurs titres :

- en tant que candidat communiste du parti Lutte Ouvrière à cette élection, pensant que les transports publics sont au service de la population, et notamment qu’ils devraient permettre aux millions de travailleurs de la région Parisienne de se rendre à leur travail dans des conditions décentes avec des horaires adaptés et une plus grande fréquence ;

- en tant que cheminot travaillant de plus sur la ligne D du RER qui subit le mécontentement et la colère des usagers, tout à fait légitimes. A ce propos, je tiens à souligner que les cheminots ne sont en rien responsables de la situation dégradée des transports. Celle-ci est principalement due au manque de moyens, au manque d’effectifs et à un matériel devenu au fil du temps obsolète (les trains « 5300 », alias les « petits gris » datent des années 60… Voyez vous souvent rouler des automobiles datant des années 60 ?). La politique d'économie de la SNCF se fait aux dépens des usagers comme des cheminots.

- en tant que syndicaliste qui dénonce régulièrement la politique de démantèlement du service public des transports. Car la SNCF est une entreprise plus préoccupée de rentabilité et de chiffre d’affaire que de répondre aux besoins des usagers. Pourtant la SNCF reste une entreprise publique dont l’unique et seul actionnaire est l’état et cette gestion est donc de la seule responsabilité des responsables politiques qui se sont succédés.

- enfin, en tant qu’usager qui comme vous reste très préoccupé de la situation.

Pour conclure, je pense qu’une amélioration des transports ferroviaires et notamment sur la ligne D passe par une réelle prise en compte des besoins de la population, par la mobilisation de moyens financiers importants et par des embauches en nombre suffisant. Mais je suis convaincu qu'une telle politique ne pourrait se mettre en place efficacement qu'avec la participation active et la mobilisation des usagers eux-mêmes. Un député quel qu'il soit ne devrait être que le porte-parole de la population et de ses besoins et ne pourrait agir avec efficacité qu'en accord avec ceux qui l'aurait élu. C'est dans cet esprit que je présente ma candidature, que Lutte Ouvrière présente des candidats dans toutes les circonscriptions.
-- D investissements et D Resultats, D Maintenant ! --
** Radio Ligne D, la 1ère radio 100% pub **
Vous habitez le Val d' Yerres => http://www.valdyerres.com !

Avatar du membre
remster
Equipe SaDur
Messages : 27789
Enregistré le : 09 janv. 2006, 01:00
Trajet : Cesson - Pont de Levallois M3 (parfois via Melun....)
Localisation : Cesson

Re: Réponses candidats 3ème circ. du Val-de-Marne

Messagepar remster » 08 juin 2012, 00:55

André YON, 
Candidat du POI dans la 3ème circonscription du Val-de-Marne

Je suis absolument convaincu que la circulation des passagers sur les lignes du RER (je pratique tous les jours la ligne A) pourrait être améliorée.
Plusieurs conditions doivent, pour avancer en ce sens, être respectées:
- débloquer tout l'argent public nécessaire à ce que nous considérons comme un service public de première ordre dans la vie quotidienne de la population. Considérant que la dette publique dont on nous rebat les oreilles n'est pas celle du peuple à qui tous les gouvernements successifs ont imposé, contre le mandat qu'ils en avaient reçu, de serrer la ceinture, je propose donc que s'applique à ce dossier le refus d'obtempérer aux injonctions de Bruxelles concernant la baisse des dépenses publiques. Cela commence par le refus de ratifier le nouveau traité européen, le TSCG. Tout investissement public, en dehors d'un tel engagement n'est pas réaliste ou bien relève de la tromperie.
- prendre systématiquement en compte les demandes des usagers: un service public est un service au public
- respecter intégralement les garanties statutaires des personnels dont les conditions de travail constituent la base des conditions de transport des passagers, en particulier de leur sécurité, notamment en ce qui concerne leurs revendications sur les horaires et l'élargissement des équipes
le refus absolu de toute privatisation, sans lequel ce qui précède deviendrait parfaitement aléatoire et même improbable. Je dénonce en particulier les tentatives d'insérer le privé par le biais des PPP(partenariats-public-privé). La privatisation coûte toujours plus cher en définitive pour, globalement, une chute de la qualité du service rendu.
Searching... ZYCK and destroy

Veni, vidi, sustínui...


Image

N'hésitez plus, inscrivez-vous et rejoignez-nous


Retourner vers « Circonscriptions du Val-de-Marne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité