Réponses candidats 1ère circ. de Seine-et-Marne

Avatar du membre
tgv91
Messages : 11649
Enregistré le : 04 nov. 2005, 01:00
Trajet : Yerres - Gare de Lyon (Austerlitz)
Localisation : Brunoy

Réponses candidats 1ère circ. de Seine-et-Marne

Messagepar tgv91 » 04 juin 2012, 11:20

Lionel Walker, candidat dans la 1ère circonscription de Seine-et-Marne

- Quelle est votre perception du RER D ?
je suis très sensible à la situation du RER D. Les usagers de ma commune et du canton quer je représente au CG77 étant très concernés et victimes de la déshérence dont souffre cette ligne. J'ai démontré à plusieurs reprises par mes interventions auprès des responsables de la ligne, ma détermination à demander une amélioration, notamment en organisant des réunions publiques et des délégations à ce sujet.
A ma demande, Jean-Claude Delarue, Président de la F.U.T. est venu me soutenir à la gare de Melun, le jeudi 31 mai dernier, comme il l'avait fait lors des éléctions cantonales de 2008.


- Selon-vous, la ligne peut-elle être améliorée ? Si oui, de quelle façon ?
Je suis persuadé que cette ligne peut être améliorée de plusieurs façons :
- par le remplacement des petits gris par de nouvelles rames, plus fiable, plus confortables et plus modernes ( comme ce fut le cas sur la ligne Paris-Provins),
- par un séquençage plus régulier des horaires
- par la remise en place des trains du soir qui furent remplacés par des cars


- Quels seront vos engagements en tant que député pour l'amélioration du RER D ?
Je me suis engagé à lancer un comité d'usagers du RER D. Ayant soutenu le programme de F. Hollande et notamment sur sa politique des transports. Si je suis élu à l'Assemblée nationale le 17 juin prochain, je continuerai à m'engager sur l'amélioration des transports en IDF, et notamment sur la ligne D.


- Que pensez-vous des actions liées aux RER de la législature précédente ? Quelles suites comptez-vous y donner ?
Je déplore fortement que le Député sortant n'ait strictement rien fait pour améliorer les conditions de transport du RER D ces 25 dernières années. Il n'y a donc pas de suite à donner à une inaction, mais tout reste à mettre en place pour faire pression sur la S.N.C.F. et continuer le travail en partenariat avec la Région IDF et le STIF, dirigés par des représentants de la même famille politique que la mienne.

Avatar du membre
tgv91
Messages : 11649
Enregistré le : 04 nov. 2005, 01:00
Trajet : Yerres - Gare de Lyon (Austerlitz)
Localisation : Brunoy

Re: Réponses candidats 1ère circ. de Seine-et-Marne

Messagepar tgv91 » 04 juin 2012, 20:34

Thomas Guyard
Front de Gauche



Usager fréquent du RER D et des directs Paris-Melun, je suis indigné par les conditions de transport pour tous les usagers de notre circonscription. Il n’est pas acceptable d’entasser ainsi les travailleurs.

Je dénonce le désengagement de l’état et l’absence d’investissement pourtant urgent et nécessaire pour que la SNCF et la RATP puissent remplir convenablement leur mission.

Je trouve incroyable que le député sortant se félicite avec le maire de Melun de « l’amélioration des transports ferroviaires » ! Non seulement les rares trains en plus ne sont pas le résultat de leur action, mais en plus Monsieur Mignon a soutenu le gouvernement sortant qui, au lieu d’investir massivement dans le rail, a choisi de dégager des espaces pour les entreprises privées, ce qui à terme détériorera un peu plus encore les conditions de transports pour le plus grand nombre d’usagers.

Localement, la gare de Melun est toujours aussi enclavée et mal aménagée. Pourquoi n’y a-t-il toujours pas de rampe pour que les quais soient accessibles à tous ? Pourquoi n’y a-t-il pas de chaque côté des toilettes publiques pour soulager les voyageurs effectuant un long trajet et assainir les abords de la gare ? Pourquoi le parking n’est-il toujours pas agrandi ? Pourquoi faire traverser l’avenue Thiers et ses 6 voies aux usagers des bus ?


Alors que le nombre d’habitants va encore considérablement augmenter et que nous sommes toujours plus nombreux à devoir aller chercher le travail loin de notre circonscription, MM Millet et Mignon semblent ne pas réaliser les difficultés des usagers, l’importance et la nécessité d’investir dans des transports communs de qualité pour tous. Avec nos élus, nous députés du Front de Gauche, nous mettrons fin au désengagement de l’état et soutiendrons une véritable politique du transport en investissant massivement dans le rail. Nous continuerons aussi de défendre de grands projets comme celui de la tangentielle77 (liaison ferrée entre Roissy CDG et Melun) que vous pouvez consulter à cette adresse :


http://elus77.elunet.fr/index.php/post/ ... eridiennne

Avatar du membre
tgv91
Messages : 11649
Enregistré le : 04 nov. 2005, 01:00
Trajet : Yerres - Gare de Lyon (Austerlitz)
Localisation : Brunoy

Re: Réponses candidats 1ère circ. de Seine-et-Marne

Messagepar tgv91 » 07 juin 2012, 22:10

Pierre Carassus

AMÉ­LIO­RER LES DÉPLA­CE­MENTS QUO­TI­DIENS DANS LA CIRCONSCRIPTION
Amé­na­ge­ment d’une gare rou­tière et d’un quar­tier d’affaires à la Gare de Melun

La négo­cia­tion des col­lec­ti­vi­tés locales avec SNCF et RFF est qua­si­ment ter­mi­née pour libé­rer un pre­mier espace qui per­met­trait d’aménager la gare rou­tière, un garage à vélos et quelques ser­vices et com­merces. Je sol­li­ci­te­rai le Ministre des Trans­ports pour faci­li­ter la conclu­sion de ces négo­cia­tions. En effet l’enjeu est d’importance : il s’agit en fait de pro­fon­dé­ment ren­for­cer l’attractivité du trans­port fer­ro­viaire.
La réa­li­sa­tion de cette gare rou­tière est donc une priorité.

Ren­for­cer la ligne RER D et la ligne R

Je me bat­trai pour que le RER D et la ligne R gagnent en régu­la­rité et confort. Le RER D jouera un rôle déter­mi­nant pour demain accé­der à la future Gare LGV inter­con­nexion Sénart Melun Evry située à Lieusaint.

Méri­dienne 77 tan­gen­tielle fer­rée nord-​​sud Seine et Marne

J’agirai pour que soit pro­gram­mée cette liai­son de grande cou­ronne fran­ci­lienne (laquelle souffre d’un manque impor­tant de des­sertes en trans­ports en com­mun). Elle per­met­tra des inter­ac­tions entre les dif­fé­rentes lignes exis­tantes et qui mènent vers Paris (en par­ti­cu­lier les RER A, B, D, E). Ce maillage met­trait en rela­tion des zones cou­vrant un total de 650 000 emplois.

Fran­chis­se­ments de la Seine et contour­ne­ment de Melun

L’Etat doit s’engager à par­ti­ci­per, avec les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, au contour­ne­ment de Melun et à deux fran­chis­se­ments de la Seine à l’intérieur de l’agglomération.
-- D investissements et D Resultats, D Maintenant ! --
** Radio Ligne D, la 1ère radio 100% pub **
Vous habitez le Val d' Yerres => http://www.valdyerres.com !

Avatar du membre
remster
Equipe SaDur
Messages : 27732
Enregistré le : 09 janv. 2006, 01:00
Trajet : Cesson - Pont de Levallois M3 (parfois via Melun....)
Localisation : Cesson

Re: Réponses candidats 1ère circ. de Seine-et-Marne

Messagepar remster » 08 juin 2012, 06:36

Patrick DELVERT

Candidat du POI aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012 de la 1ère circonscription de Seine et Marne

Au Conseil d’Administration de SaDur (Soutien Associatif Des Usagers Révoltés),

Association des usagers du RER D, Mesdames, Messieurs,

Je fais suite au questionnaire adressé aux candidats aux élections législatives 2012, ce questionnaire m’est parvenu par l’intermédiaire de notre blog http://poi77melun.wordpress.com/.

Je suis candidat du Parti Ouvrier Indépendant, qui présente 106 candidats à ces élections législatives, mais n’ayant que peu l’occasion d’être « invités » dans les médias.

Sur le fond du problème, l’amélioration des conditions de transport, particulièrement pour les usagers du RER D, nous sommes d’accord.

Concernant la mise en œuvre de ces demandes et la possibilité de les voir aboutir, je pense qu’une réflexion plus importante est nécessaire.

Tout d’abord j’attire votre attention sur le fait que dans la Vème république, les pouvoirs des députés sont limités ; ils n’ont pas la maitrise de l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale et le gouvernement dispose de tout un arsenal de lois pour faire passer ses propositions.

Donc le retour à une véritable représentation des populations au travers de députés disposant de pouvoirs réels est nécessaire pour appuyer le combat à mener et sur bien d’autres sujets.

De là la position du POI se prononçant pour une assemblée constituante souveraine mettant fin aux institutions antidémocratiques de la Ve République.

D’autre part, l’Union Européenne fait peser un carcan de directives sur les pays membres qui amènent par exemple en France, l’Assemblée Nationale à consacrer plus de 80% de son activité à transposer en droit français les directives européennes. Lorsque l’on connait le poids des lobbies pétroliers auprès de Bruxelles, on est en droit de s’inquiéter sur le type de directive qui peut en sortir et de leurs implications sur le transport public ferroviaire.

Les termes mis en avant par l’Union Européenne : « libre concurrence », « libre circulation des idées et des marchandises » laissent la porte ouverte à toutes les initiatives privées, notamment des compagnies pétrolières, mais désavantagent les services publics.

Cette situation risque de s’aggraver avec le nouveau traité de Bruxelles (TSCG – Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance dans l’Union monétaire européenne), s’il est ratifié dans les semaines qui viennent, car il met une chape de plomb sur les budgets des états avec contrôle européen et sanctions. Dans ce contexte, les fonds qui pourraient être affectés au service public du transport ferroviaire (la SNCF), le personnel au statut nécessaire, risquent fort d’être sacrifiés sur l’autel du remboursement de la dette.

C’est pourquoi les combats que nous menons pour la rupture avec l’Union Européenne, le retour à la démocratie ne sont pas éloignés, au contraire, des préoccupations de défense des populations en matière de transports publics.

Bien sûr dans l’attente d’une évolution plus profonde dans le pays, des mesures immédiates sont à prendre.

Voici donc une réflexion sur les quatre aspects soulevés dans votre document :

1 - Quelle est votre perception du RER D ?

Tout d’abord, je suis usager quotidien du RER D, qui comme vous l’avez souligné, a été reconnu en 2011 comme étant une des 12 lignes malades de la SNCF. Je connais donc les défauts de ce trajet que j’emprunte au départ de Melun avant 7h15 jusqu’à la gare de Stade de France-St Denis où je travaille et au retour, le plus souvent après 18h30.

Par ailleurs, étant cheminot dans les services de l’Infrastructure, je connais aussi les contraintes du transport ferroviaire en France, mais aussi ses avantages actuels, dont le coût, à comparer par exemple à celui de la banlieue de Londres qui est le double du nôtre, à cause des sociétés privées...

2 - Selon-vous, la ligne peut-elle être améliorée ? Si oui, de quelle façon ?

Grâce à votre site, j’ai pu consulter vos propositions qui sont souvent intéressantes.

Toutefois, je vous confirme que les infrastructures actuelles ne sont plus à la hauteur des besoins, encore moins des besoins futurs. La demande de transport ferroviaire par la population grandit continuellement et les infrastructures doivent être redimensionnées.

Ainsi, un second tunnel supplémentaire entre Châtelet-Les Halles et Paris-Nord, prévu dès le projet initial dans les années 70, mais abandonné par soucis de réduction de coût, s’avère aujourd’hui indispensable. Son coût avait été estimé dès le projet initial et reste à vérifier aujourd’hui.

Pour ce qui concerne les équipements, des escaliers mécaniques et des ascenseurs PMR (notamment en gare de Melun) devraient être installés. En Gare de Lyon, comme à Melun, les escaliers trop rares sont maintenant sous-dimensionnés. A Melun, un autre souterrain d’accès aux quais est possible. A la gare du Stade de France, les passerelles d’accès aux quais peuvent être couvertes, afin d’arrêter les glissades par temps humide ou froid.

Pour ce qui concerne l’accueil avec réouverture des guichets uniques pour les billets RER / Grandes Lignes, l’information des usagers et la présence dans les trains, l’embauche de personnel supplémentaire au statut est nécessaire.

Pour ce qui concerne le matériel roulant, le renforcement de la maintenance permettrait de palier les défections et d’éviter ainsi les suppressions de trains... Le remplacement des rames « petits gris » par des rames double étage devraient être d’un confort du 21ème siècle (climatisation,...).

Enfin et prioritairement, les disfonctionnements issus des différents éclatements de la SNCF, notamment par la séparation de RFF (Réseau Ferré de France) en 1997, ayant désorganisé le système ferroviaire, doivent être annulés par la remise en place d’un monopole public d'état à la SNCF et l’abrogation de RFF. Le passage de trains privés voyageurs et marchandises ayant priorités sur les trains publics, sous peine d’amende, est un non sens.

3 - Quels seront vos engagements en tant que député pour l'amélioration du RER D ?

L’abrogation des lois créant RFF, issues des directives européennes 91-440 et suivantes, séparant la propriété des voies ferrées de la SNCF, avec le retour au monopole public d’Etat des transports ferroviaires à la SNCF.

Lois de financement pour le développement des infrastructures ferroviaires (voir points ci-dessus, dont doublement du tunnel de Châtelet à Paris-Nord, aménagement des gares, remplacement et maintenance du matériel roulant, embauche de personnel au statut, garant de la sécurité des usagers).

4 - Que pensez-vous des actions liées aux RER de la législature précédente ? Quelles suites comptez-vous y donner ?

Les actions de la législature précédente ont été destructrices pour le service public ferroviaire de la SNCF, privilégiant les privatisations au profit d’actionnaires, sous couvert de la « concurrence libre et non faussée » de l’Union européenne. Les lois de décentralisation ont amplifié les méfaits des directives européennes.

Par ailleurs, je tiens à attirer l’attention des usagers et des contribuables sur l’avenir du STIF au regard des appétits de la Société du Grand Paris.

Pour conclure, je tiens à préciser que les « organismes indépendants » sont forcément financés par des structures, souvent des émanations de grands groupes financiers qui font du profit sur le dos des populations en difficultés. Je crois par compte à la création ou au renforcement d’un corps de fonctionnaires assermentés, dotés de pouvoir, mais cela renvoie à la politique de diminution d’un fonctionnaire sur deux dans les corps de l’état et des réductions budgétaires traitées en tête de cette réponse.

Je conçois ma réponse comme une contribution au combat de défense des populations et par-delà les élections législatives nous aurons, je pense, l’occasion de nous rencontrer pour approfondir ces questions.

En espérant avoir répondu à vos attentes, et en vous encourageant à poursuivre votre lutte pour la défense des usagers, je vous prie d'agréer, Mesdames, Messieurs les membres du Conseil d’Administration de SaDur, nos salutations républicaines.
Searching... ZYCK and destroy

Veni, vidi, sustínui...


Image

N'hésitez plus, inscrivez-vous et rejoignez-nous


Retourner vers « Circonscriptions de Seine-et-Marne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité